Un Marocain élu à un poste de haut niveau au Parlement néerlandais

26 avril 2021 - 07h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Mohammed Chahim, député néerlandais d’origine marocaine est désormais vice-président du Parti social-démocrate. 

Membre du parlement européen, neuvième législature depuis 2019, Mohammed Chahim vient de connaître une ascension politique. Sur Twitter, il a annoncé son élection à la vice-présidence du Parti social-démocrate. Aussi, a-t-il exprimé sa gratitude à tous ceux qui l’ont soutenu. Il se dit déterminé à continuer son combat pour «  l’Europe pour tous  ». Né le 18 avril 1985 à Fès, Mohammed Chahim est un homme politique néerlandais et membre du parti travailliste.

Bon nombre de Marocains figurent parmi les 150 nouveaux élus qui siègent au Parlement néerlandais. Avec 7 sièges, ils sont en tête des élus qui ont une ascendance étrangère, devant les Turcs (3 sièges) et les Surinamiens (2 sièges). Aux Pays-Bas, les dernières législatives se sont déroulées pendant trois jours en raison de la pandémie de Covid-19. Le parti libéral du Premier ministre néerlandais sortant, Mark Rutte, est arrivé en tête des élections.

Sujets associés : Pays-Bas - Fès - Elections

Aller plus loin

La Franco-marocaine Sarah El Haïry de retour au gouvernement

La députée MoDem du nord-est de Nantes (Loire-Atlantique) Sarah El Haïry revient au gouvernement, et retrouve son portefeuille de secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du...

Législatives en France : voici les Franco-maghrébin(e)s élus

En France, les élections législatives ont lieu les 12 et 19 juin 2022. Comme en 2017, ils sont au nombre de 15 les franco-maghrébin(e)s à qui les Français ont accordé leur...

Sept Marocains siègent au Parlement néerlandais

Sept Marocains font partie des 150 nouveaux élus qui siègent au Parlement néerlandais, devenant ainsi la première nationalité étrangère dominante.

Farid Azarkan, leader politique d’origine marocaine, menacé aux Pays-Bas

Farid Azarkan, chef du parti politique DENK aux Pays-Bas, a été menacé, ainsi que ses enfants, après une séance parlementaire sur le meurtre du professeur français Samuel Paty.

Ces articles devraient vous intéresser :

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

16 deputés marocains perdent leurs sièges

La Cour constitutionnelle vient d’annuler l’élection de 16 membres de la Chambre des représentants, suite aux recours relatifs au scrutin du 8 septembre 2021.

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.