La maman de Wafaa réclame justice après le meurtre de sa fille

26 juin 2021 - 12h04 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La mère de wafaa, la jeune femme assassinée il y a 18 mois à Carcaixent (province de Valence) et dont le corps a été retrouvé mercredi 16 juin dans un puits, a du mal à accepter cette dure réalité, même après les tests ADN effectués par la police sur la dépouille. Elle demande la perpétuité pour l’auteur de ce crime, un ami obsédé.

Les 18 dernoers mois ont été insupportables pour Soraya, la mère de wafaa, qui cherchait désespérément le corps de sa fille, victime de meurtre. « Il n’y a plus de joie dans cette maison », confie-t-elle. Pourtant, le corps de la jeune femme se trouvait dans un puits sur une ferme située à 1 250 mètres de leur domicile. Il y avait été jeté depuis le dimanche 17 novembre 2019, le jour même où elle a été tuée.

Pour Soraya, sa fille avait été kidnappée. Elle y croyait dur jusqu’au jour où David SO El Tuvi, le présumé meurtrier de Wafaa, a été arrêté. « Je lui disais depuis longtemps que je devais commencer à penser au pire, mais elle a voulu ne rien entendre », précise son mari, Nabil. Après que l’agent de la Garde civile en charge du dossier leur a annoncé la nouvelle de la découverte du corps de Wafaa le mercredi 16 juin, Soraya « s’est effondrée. Les cinq jours qui ont suivi, ont été horribles. Je pensais qu’elle était en train de mourir aussi », raconte Nabil, très inquiet au sujet de la santé de sa femme.

À lire : Une fille tuée près de Casablanca, ses parents réclament la peine de mort (vidéo)

Malgré cette découverte, Soraya a du mal à accepter la réalité. « Ce n’est pas ma fille. C’est Marta. Ou peut-être une autre fille. Ce n’est pas Wafaa », continuait-elle à nier. Même devant le résultat du test ADN qui confirme qu’il s’agit bien du corps de wafaa, Soraya n’y croit toujours pas, explique Nabil. « Je veux savoir tout ce qui s’est passé. Tout ce qu’il lui a fait. Et qu’il passe le reste de sa vie en prison pour tout ce qu’il a fait à ma fille », a déclaré Soraya, noire de colère, aux agents de la Garde civile qui leur ont apporté le résultat du test ADN.

Le couple endeuillé est par ailleurs scandalisé par le traitement que font les médias de cette affaire. « Comment osent-ils parler de Wafaa, dire ce qu’elle a fait ou n’a pas fait, s’ils ne la connaissaient pas ? Comment est-il possible qu’ils publient ces informations à la télé, la radio et dans les journaux sans même savoir si c’est vrai ? », s’offusque Soraya. Et d’ajouter : « Je veux qu’ils arrêtent de publier des mensonges sur ma fille. Je leur demande de respecter sa mémoire et notre douleur ».

À lire : La famille de Khalid, retrouvé mort au Pays Basque, réclame justice

À la question de savoir s’ils connaissaient le présumé meurtrier, Soraya répond par l’affirmative. « Il faisait partie de son groupe d’amis… Elle parlait de lui, et d’autres garçons et filles. Wafaa était très gaie, très sociable. Elle avait beaucoup d’amis. Comment pouvait-on penser que l’un d’eux allait lui faire ça ? », se demande-t-elle. « Il venait souvent chercher Wafaa pour aller prendre un verre. Un jour, il l’a emmenée manger dans cette maison au puits. Un autre jour, elle est rentrée très heureuse, chargée d’avocats qu’ils avaient cueillis à la ferme », confie Soraya, abattue.

Mais Soraya ne connaissait pas le côté sombre de David, un jeune homme décrit par d’autres amis comme étant jaloux et obsédé en amour, et qui avait été déjà arrêté plusieurs fois pour violences faites aux femmes avec il a été en relation amoureuse. « Ils savaient qu’il était obsédé par elle et pourquoi ils n’ont rien dit à la Garde civile quand on les a interrogés ? », a déploré Soraya.

Sujets associés : Espagne - Décès - Arrestation

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : une mère de 3 enfants sauvagement assassinée par son amant

L’assassin de la mère de 3 enfants, retrouvée samedi démembrée sur la voie publique, s’est finalement rendu de son plein gré à la gendarmerie royale de...

La famille de Khalid, retrouvé mort au Pays Basque, réclame justice

La famille de Khalid Mouamou, retrouvé mort dans un centre à Guipúzco (Pays Basque), entend engager des poursuites judiciaires si l’autopsie du corps révèle que le jeune Marocain...

Affaire Aït El Jid : 14ᵉ report du procès du PJDiste Abdelali Hamieddine

Encore un autre report du procès d’Abdelali Hamieddine, parlementaire et l’un des dirigeants du Parti justice et développement (PJD), poursuivi pour le meurtre de l’étudiant de...

Après le suicide de Yassine Rachid, sa famille exige une enquête

Le suicide de Yassine Rachid, un jeune médecin résident au CHU de Casablanca, a suscité une vague de réactions au Maroc. Le ministère de la Santé a diligenté une enquête interne au...

Nous vous recommandons

Espagne

La réunion de haut niveau entre le Maroc et l’Espagne reportée

La Réunion de Haut Niveau qui devrait réunir le Maroc et l’Espagne la semaine prochaine n’aura finalement pas lieu. Elle vient d’être annulée et repoussée à février 2021. Raison officielle : la crise sanitaire due au...

Des experts espagnols dénoncent le changement de position de l’Espagne sur le Sahara

L’Association espagnole des professeurs de droit international et de relations internationales (AEPDIRI), considère que le changement de position de l’Espagne sur le Sahara est une « violation grave » du droit...

L’Espagne veut recruter plus de saisonnières marocaines

La Direction générale des migrations du gouvernement espagnol a autorisé le recrutement de 5 250 nouvelles saisonnières marocaines et du Honduras pour participer à la prochaine campagne de fraises et de fruits rouges à...

Espagne : un enfant marocain entre la vie et la mort après une chute de 7 mètres

Un garçon de 12 ans d’origine marocaine a fait une chute de plus de 7 mètres sur un chantier abandonné et non sécurisé à Andratx (Îles Baléares). Son pronostic vital est engagé.

Vidéo : des trafiquants de drogue arrêtés par des baigneurs en Espagne

La Garde civile, grâce à une forte collaboration citoyenne, a procédé à l’arrestation de deux hommes, présumés trafiquants de drogue à Grenade. En tout, plus de 700 kilos de haschich marocain ont été...

Décès

Drame de Tanger : interpellation du propriétaire de l’atelier clandestin de textile

Quelques heures après le drame de Tanger qui a entraîné la mort de 26 personnes, le propriétaire de l’usine de « la mort » a été interpellé, a annoncé, ce lundi le président de l’association Karama pour la défense des droits de...

Décès de l’ancien ministre marocain Abdelouahed Belkeziz

Le diplomate et ancien ministre Abdelouahed Belkeziz est décédé mardi 19 octobre 2021, dans un hôpital de Rabat, à l’âge de 82 ans. L’annonce a été faite par les membres de sa famille.

Maroc : elle tue sa fillette de 3 ans pour se marier

Les autorités de Lahraoyuine (Casablanca) ont interpelé une mendiante et son fiancé, accusés de la mort de la fille de cette dernière, âgée de 3 ans.

Covid-19 : les musulmans peinent à enterrer leurs morts en Italie

La pandémie du coronavirus a endeuillé des milliers de familles en Italie. Les musulmans qui comptent également des victimes dans leur rang ont été confrontés notamment au manque de carrés musulmans dans les cimetières...

Maroc : déclaré mort, un avocat revit

C’est un retour à la vie qui tient du miracle. Déclaré mort mercredi matin des suites de Covid-19, un avocat au barreau de Marrakech a survécu à un arrêt cardiaque.

Arrestation

Beni-Mellal : frappé par une enseignante, un élève dans un état critique

La police a interpellé une institutrice d’une école privée de Béni Mellal pour violences envers un élève mineur. Les parents ont porté plainte et une enquête a été ouverte.

Vaste opération contre la criminalité à Casablanca

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) mène une vaste campagne d’assainissement dans les points noirs de Casablanca à laquelle participe plus de 700 policiers, en provenance de plusieurs villes. Plusieurs suspects déjà...

Maroc : fugue collective à l’hôpital psychiatrique d’Inzegane

Au total, 14 patients — certains sont particulièrement dangereux — se sont échappés de l’hôpital psychiatrique d’Inzegane dans la région d’Agadir. L’un des fugueurs a été arrêté, tandis que les 13 autres sont toujours activement...

Un Français arrêté au Maroc

Sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech, Rabat et Tanger ont procédé à l’interpellation de quatre...

Une vidéo indigne les Marocains

Les éléments de la gendarmerie ont arrêté, dimanche 26 avril 2020, une femme accusée d’avoir cruellement tabassé son beau-fils en situation de handicap, dans la périphérie de Tanger. La vidéo de la scène qui s’est déroulée dans une maison familiale dans le...