Après le suicide de Yassine Rachid, sa famille exige une enquête

8 septembre 2022 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le suicide de Yassine Rachid, un jeune médecin résident au CHU de Casablanca, a suscité une vague de réactions au Maroc. Le ministère de la Santé a diligenté une enquête interne au CHU, mais la famille du défunt exige l’ouverture d’une enquête judiciaire pour élucider l’affaire.

La famille de Yassine Rachid demande l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur son suicide. Elle n’espère rien de la commission centrale diligentée par le ministère de la Santé au CHU pour mener une enquête interne.

Dans un communiqué, elle a annoncé que toutes les procédures administratives et judiciaires nécessaires seront engagées pour poursuivre en justice le responsable de la mort du jeune médecin. Selon la famille, Yassine aurait subi de son vivant des pressions et des humiliations et aurait été également victime d’injustices et de sanctions non justifiées.

À lire : Maroc : sit-in dans tous les CHU contre le « suicide » d’un jeune médecin

Dans un communiqué conjoint, la Commission nationale des médecins, pharmaciens et dentistes et la Commission nationale des médecins résidents et internes du Maroc ont dénoncé pour leur part « des pratiques intimidantes et provocatrices vécues par les étudiants en médecine, internes et résidents, sur leur lieu de travail et de formation », entraînant pour certains « des complications psychologiques et physiques graves et dangereuses ».

Les deux commissions ont annoncé une série d’actions de protestation, notamment l’organisation d’un sit-in dans l’ensemble des CHU du royaume et le port de brassards noirs. Elles confirment avoir saisi d’urgence les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur ainsi que les responsables de la Faculté de médecine et de pharmacie et de l’Université Hassan II afin que de telles situations ne se reproduisent plus.

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Santé - Enquête - Suicide - Vidéos

Aller plus loin

Oujda : inquiétante détresse chez les médecins

Le spectre du suicide s’est emparé du corps médical d’Oujda, le mercredi 23 octobre. En une journée, deux tristes événements se sont produits dans la capitale de l’Oriental,...

Maroc : sit-in dans tous les CHU contre le « suicide » d’un jeune médecin

Le « suicide » d’un jeune médecin résident du CHU Ibn Rochd à Casablanca a créé un malaise parmi les médecins résidents et spécialistes. Ils ont élaboré un plan de protestation...

Enquête après plusieurs suicides « suspects » à l’hôpital psychiatrique de Tanger

Le parquet de Tanger a décidé d’ouvrir une enquête sur les dix suicides « douteux » enregistrés en une année à l’hôpital psychiatrique Errazi de Tanger. Les corps de certaines...

Maroc : multiplication des suicides

Deux mères de famille et un jeune homme se sont suicidés à Nador, Berrechid et Taroudant. Une tentative de suicide d’une jeune fille a été par ailleurs avortée à Agadir grâce à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Les employés marocains de TikTok en colère

Les modérateurs de contenu marocains ne sont pas contents de TikTok. Ils dénoncent la détresse psychologique et les bas salaires.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.