Recherche

Les Marocains délaissent, malgré eux, la viande

© Copyright : DR

25 avril 2020 - 14h00 - Société

En raison de la demande modérée des consommateurs, les prix des viandes rouge et blanche ont enregistré une baisse sans précédent dans les marchés populaires à Casablanca, en cette période du mois de Ramadan.

D’après les professionnels du secteur de la région de Casablanca-Settat, les prix de la viande bovine au détail ont atteint les 56 dirhams le kilogramme et 53 dirhams le kilogramme pour la vente en gros dans les abattoirs urbains.

En ce qui concerne le prix du poulet vivant, il s’est stabilisé à environ 11 dirhams le kilogramme chez les commerçants des quartiers populaires, contre 13 dirhams le kilogramme au début du mois dernier.

Cette chute des prix se justifie par le résultat d’une combinaison de plusieurs facteurs, dont l’abondance de l’offre dépasse largement une demande qui reste modérée.

Selon le responsable d’une organisation professionnelle du secteur, qui a requis l’anonymat, la baisse de la demande sur les viandes est due à la crise sanitaire. Elle a causé une baisse des revenus d’une grande tranche de sa société, dont l’activité est liée au secteur informel.

Les statistiques officielles révèlent que la consommation des viandes au Maroc s’élève annuellement à plus de 15 kilogrammes par personne. Un chiffre qui devait atteindre, selon les prévisions, 18 kilogrammes en 2020.

Mots clés: Religion , Ramadan 2020 , Islam

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact