Recherche

Marrakech veut attirer les golfeurs du monde entier

© Copyright : DR

20 octobre 2019 - 19h00 - Economie

Capitale du golf, la ville de Marrakech compte engranger des bénéfices pour le compte de l’édition 2019 du Golf travel market (IGTM) qu’elle accueille depuis le début de cette semaine. Pendant quatre jours que va durer ce rendez-vous des golfeurs, la ville ocre entend jouer sa partition pour attirer encore plus de touristes.

Grâce aux 40.000 touristes golfeurs positionnés sur ce rendez-vous et à plus de 9,5 millions d’euros d’affaires qu’il génère, le Salon du Golf, organisé conjointement par l’ONMT, la FRMG et Reed exhibition, rassemble plus de 1.200 professionnels du tourisme de golf du monde entier, dont 375 tours opérateurs pour quatre jours de réseautage et de négociation.

Pour L’économiste, cette occasion permet de découvrir les dernières innovations en matière de golf et de déceler les nouvelles tendances, sans compter les rencontres B to B entre tours opérateurs et spécialistes marocains. A cet effet, rappelle le même média, le CRT de Marrakech, les hôteliers locaux et l’ARAVMS se sont tous mobilisés pour la réussite de cet événement annuel.

A ce titre, le Président du Conseil régional du Tourisme de Marrakech, Hamid Bentahar, avoue qu’en tant qu’opportunité unique, la ville ainsi que tous les professionnels et les acteurs du tourisme misent sur ledit événement pour proposer tous les atouts et les offres disponibles dans la ville ocre.

Révélant ces atouts, le président du CRT évoque les infrastructures ainsi que les 13 greens opérationnels dans la ville de Marrakech.

A ceux-là s’ajoutent le 18 trous à Essaouira et la station de traitement et de réutilisation des eaux usées de la Radeema pour arroser ces terrains de golf.

Selon la même source, il s’agit d’un investissement lourd puisqu’un green qui coûte entre 80 et 100 millions de DH peut être rapidement rentabilisé si l’on sait s’y prendre.

Selon un professionnel spécialisé, le golfeur est un client haut de gamme qui équivaut à 5 touristes classiques. "Le touriste classique dépense en moyenne 1.000 euros, tandis que le golfeur en dépense 4 fois plus et fait trois à quatre voyages par an", ajoute-il.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact