Recherche

Martil ou le quotidien des familles démunies à cause de la pandémie

© Copyright : DR

3 avril 2020 - 15h30 - Société

Ils sont seuls, en couple, ou en famille à faire face à la misère, dans ce contexte pandémique, où mesures de confinement et absences de soutien les contraignent à un rythme de vie misérable.

À en croire Hespress, à Martil, plusieurs foyers ont été privés de revenus, du jour au lendemain, suite à l’état d’urgence imposé par le ministère de l’Intérieur pour endiguer l’épidémie du coronavirus.

Subsistant en majorité de petits métiers libres et informels, des citoyens marocains à Martil, en confinement obligatoire, ont raconté leurs quotidiens dans une vidéo, diffusée sur YouTube par un militant associatif de la ville.

Fatima, une femme âgée vivant seule, a confié n’avoir reçu aucune aide de la part des autorités, alors qu’elle avait l’habitude de faire l’aumône. Une autre femme, divorcée, attend avec impatience une aide extérieure, sachant qu’elle n’a aucun revenu journalier ou mensuel.

De son côté, Mohamed, un cireur de chaussures originaire de Casablanca, reconnaît avoir reçu l’autorisation de sortie, sans pour autant parvenir à subvenir à ses besoins quotidiens.

Pour Bouchta Krachi, président de l’association Atenca, de nombreux enfants en situation difficile, se concentrent près des centres commerciaux pour demander l’aumône pendant la période de confinement.

Il a ajouté que nombre de familles en situation précaire avaient réfuté avoir reçu des propositions d’aide de la part des autorités, en dehors d’un cas contacté par un bienfaiteur.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact