Recherche

Marwa Loud : "J’adore le Maroc"

Marwa Loud - Photo : LP/Yann Foreix - Le Parisien

16 mai 2019 - 12h00 - Culture

Jeune artiste talentueuse, Marwa Loud qui est native de Colmar aime passer le Ramadan au Maroc, pays de ses origines auprès de sa famille à Marrakech. Dans une interview accordée Saphirnews, que nous avons lue pour vous, Marwa qui respire la joie et la sérénité tente de retracer son parcours, et annonce son tout premier album pour juin prochain.

« J’adore le Maroc, j’y vais souvent d’autant plus que toutes mes sœurs et ma mère ont déménagé à Marrakech récemment. Elles en ont eu marre de la France, elles voulaient du soleil. Marrakech, c’est moi, je suis à l’aise nulle part ailleurs. C’est chaleureux, il y a une bonne atmosphère, les gens sont gentils et accueillants, il fait tout le temps beau, on trouve tout et on ne manque de rien ». Ainsi parle Marwa Loud, talent pur de la musique urbaine qui s’est révélée au monde musical avec « Temps perdu », titre qui aura réellement lancé sa carrière, en enregistrant plus d’un million de vues en moins de trois jours sur YouTube.

Marwa Loud se définit comme « une femme qui a su faire de son rêve une réalité ». Ayant vu le jour au sein d’une famille modeste et provinciale, la jeune femme avoue n’avoir jamais eu la folie des grandeurs. Marwa a vécu dans une ambiance familiale bercée par la musique. « La musique était très présente à la maison, en écoutant la douce voix de ma mère reprendre les classiques d’Oum Khaltoum et bercée par des sons plus modernes que mes sœurs écoutaient », confie-t-elle.

Ses parents ayant divorcé tôt, (elle avait 4 ans), Marwa et ses sœurs ont dû être élevées par leur maman. La jeune chanteuse qui avoue n’avoir manqué de rien malgré leur séparation, aura trouvé sa plus grande consolation dans la musique, mais également à l’intérieur de ce petit monde féministe (sa mère ses sœurs) au sein duquel elle a hérité de certaines vertus et gagné en confiance. « Outre l’environnement musical, avoir été élevée dans ce milieu féminin a forcément forgé une certaine part de féminisme en moi, et ce besoin d’indépendance et d’autonomie », lâche la chanteuse avec sérénité.

La musique de Marwa se veut le reflet de tout ce vécu qui n’aura pas toujours été sans difficulté. Aujourd’hui, la jeune fille qui avait abandonné les classes pour la musique à 16 ans à l’époque, en cumulant les petits boulots pour se faire de l’argent afin de financer ses productions, a mûri. Elle totalise désormais 22 printemps et s’estime « heureuse malgré les hauts et les bas. Je suis une optimiste et je suis reconnaissante de ce que Dieu m’offre », confesse cette perle musicale dont le premier album prévu pour le 14 juin prochain est déjà promu à un bel avenir.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact