McDonald’s accusé de racisme envers des Marocains

5 novembre 2019 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Chez McDonald’s à Melilla, les mineurs marocains sont indésirables. Ces derniers ont été purement renvoyés de cet établissement, alors qu’ils y étaient emmenés par une médiatrice et enseignante qui travaille chez Médecins du Monde.

Voulant faire plaisir à ces élèves à la fin de son cours mercredi, Nur Houda s’est arrêtée au McDonald’s avec trois d’entre eux pour lesquels elle a passé des commandes. Cependant, alors que les enfants attendaient impatiemment de profiter de leur menu, ils seront “jetés dehors”, par le responsable des lieux après avoir essuyé des “propos dégradants” de sa part.

Ayant observé la scène de loin, Nur qui s’était rendue entre temps auprès du caissier pour payer l’addition interpelle le responsable. “Les enfants ne peuvent pas manger ici. Je suis désolé, vous devez donc emporter”.. Le comble, il ne permet même pas aux enfants de s’asseoir sur la terrasse, car “ce sont des criminels”, martèle-t-il.

Outrée, la médiatrice refuse de prendre la nourriture, à condition de pouvoir manger avec ces enfants mineurs et orphelins marocains qui l’accompagnent. Cependant, le responsable des lieux n’a pas voulu entendre raison et les a renvoyés des lieux. Mais avant, Nur a enregistré l’altercation qu’elle a diffusée sur WhatsApp. Ce fichier audio est devenu viral en moins de 24h, suscitant l’indignation d’un grand nombre de personnes qui ont dénoncé cette attitude condamnable du responsable de McDonald’s.

Celsa Andrés, vice-présidente de Médecins du monde, a vivement condamné le traitement infligé aux enfants, sans pour autant exclure l’engagement d’une action en justice contre McDonalds. "Nous pensons que c’est une honte et un autre exemple de la xénophobie qui est vécue dans ces lieux et du racisme à l’égard de ces enfants, qui sont aussi des orphelins et sont en situation de vulnérabilité".

Pour ce responsable de Médecins du monde, ces enfants ont besoin “d’amour, de protection et de soutien". A l’en croire, Médecins du Monde a officiellement demandé des excuses publiques à McDonald’s, pour avoir “humilié, maltraités et expulsé ces enfants d’un établissement."

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Racisme - Melilla - McDonald’s Maroc

Aller plus loin

Iron march, le forum néonazi, refuge de jeunes belges fascistes et racistes

Des membres fascistes et racistes ont été démasqués sur Iron march, un forum en ligne pour néonazis, qui abritait quelque 3.548 jeunes utilisateurs dont des Belges.

McDonald’s se met à dos les pays arabes

En manifestant sa solidarité envers les membres de Tsahal qui poursuivent la riposte israélienne contre le mouvement palestinien du Hamas, une franchise McDonald’s en Israël...

McDonald’s Maroc réfute tout soutien à Israël

Accusé de soutenir Israël contre le Hamas, plusieurs succursales de McDonald’s dont celle du Maroc ont été boycottées par les consommateurs. Face à la polémique, le géant du...

France : près de la moitié des musulmans touchés par le racisme

Plus de 42% des musulmans vivant en France ont été visés par des comportements racistes, indique une étude commandée à l’IFOP par le gouvernement.

Ces articles devraient vous intéresser :

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...