France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

27 avril 2022 - 19h40 - France - Ecrit par : S.A

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait été arrêtée et gardée en vue dans le cadre de cette affaire, avant d’être libérée, sans charge et sans poursuite.

La maire de Canteleu est dans de sales draps. Vendredi, Mélanie Boulanger et son adjoint ont été mis en examen pour complicité de trafic de drogue, rapporte TF1. Son avocat affirme avec force qu’elle n’a aucun lien avec les présumés trafiquants de drogue. « Elle n’a rien avoir avec les personnes qui sont concernées par un trafic de stupéfiants. Ce ne sont pas ses amis, ce ne sont pas ses proches », martèle Arnaud de Saint Remy.

À lire : France : des élus locaux impliqués dans un trafic de drogue depuis le Maroc

En octobre, 19 personnes ont été interpellées à Canteleu et en Seine-Saint-Denis dans le cadre de cette affaire de drogue, après deux années d’investigations menées par 150 policiers de différentes unités. Elles appartiennent toutes à un vaste réseau de trafic de drogue en provenance du Maroc, très actif dans quatre départements de la France. « On est vraiment sur du trafic national voire international. Donc ça implique quand même des réseaux structurés et des professionnels d’importation de stupéfiants », affirme Frédéric Desguerre, délégué syndical — Unité SGP Police (zone Ouest).

La mise en examen de la maire de Canteleu et de son adjoint s’ajoute à celle de onze autres personnes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Trafic - Garde à vue

Aller plus loin

Le Gendarme était .. un trafiquant de drogue

Alors qu’il suivait une formation à la caserne mobile de la Gendarmerie royale de Nouaceur pour devenir chef de poste, un sergent de la gendarmerie a été arrêté pour son...

Un parlementaire entendu par la BNPJ sur un trafic de drogue international

Un parlementaire istiqalien a été entendu dans le cadre d’une enquête pour tentative de trafic de drogue international déjouée par les services de la douane en avril 2022. Une...

Un parlementaire marocain en prison pour trafic de drogue

Un parlementaire, également président d’une chambre de commerce et d’industrie, a été arrêté puis écroué dans le cadre d’une enquête de la Brigade nationale de la police...

Deux policiers soupçonnés d’avoir détourné de la cocaïne à Nador

La préfecture de police d’Oujda vient de démentir des rumeurs concernant le détournement par deux éléments de la brigade antistupéfiants de Nador, d’un lot de cocaïne, destiné à...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.