Un parlementaire entendu par la BNPJ sur un trafic de drogue international

8 février 2023 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un parlementaire istiqalien a été entendu dans le cadre d’une enquête pour tentative de trafic de drogue international déjouée par les services de la douane en avril 2022. Une société de travaux avait tenté de faire passer le cannabis dans des cartons de savon.

Le parlementaire istiqalien a été entendu jeudi et vendredi par les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) dans le cadre d’une enquête sur la saisie de 10 tonnes de cannabis devant être acheminées vers l’Europe à travers le port de Casablanca et de 6 kg de cocaïne (découverts au domicile du chef du réseau de trafic de drogue), rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire :Un parlementaire marocain en prison pour trafic de drogue

Sur ordre du procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca, la BNPJ a organisé, vendredi dernier à son siège à Casablanca, une confrontation entre l’accusé principal – le chef du réseau du trafic de drogue qui avait évoqué le nom de l’élu-, et le parlementaire. Le premier assure avoir uniquement évoqué le nom du second pour que celui-ci intervienne en sa faveur pour le sortir de la prison. À la fin de cette confrontation, le parlementaire a été libéré, tandis que l’accusé principal est maintenu en détention.

À lire : France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Quatre hommes d’affaires sont aussi impliqués dans ce dossier. L’un d’entre eux occupait un poste au sein de la fédération royale marocaine de football (FRMF), un autre possède une école privée à Rabat. Le troisième est le gérant d’une société de location de voitures, tandis que le quatrième a un lien de parenté avec un responsable central connu au ministère de l’Intérieur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Istiqlal - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait...

Maroc : un ex-parlementaire en prison pour trafic de drogue

Poursuivi notamment pour « participation à la détention d’une substance stupéfiante et exportation de drogues sans permis ou licence de l’administration des douanes », un ancien...

Un élu du PAM en prison pour trafic de drogue

Un conseiller communal du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été condamné à deux ans et demi de prison ferme par le tribunal de première instance de Marrakech, pour trafic...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Ces articles devraient vous intéresser :

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...