Un élu du PAM en prison pour trafic de drogue

22 mars 2015 - 19h34 - Maroc - Ecrit par : J.L

Un conseiller communal du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été condamné à deux ans et demi de prison ferme par le tribunal de première instance de Marrakech, pour trafic de drogue et pour avoir aidé un homme recherché par la justice à s’évader.

L’élu avait été arrêté il y a deux semaines dans la région de Rhamna, pour avoir empêché les services de la gendarmerie d’arrêter un homme recherché pour des affaires de trafic de drogue.

Le dealer était encerclé par les gendarmes quand le mis en cause l’a aidé à s’évader en le transportant avec sa voiture de la région du Haouz jusqu’à Rhamna, où ils seront piégés par des gendarmes qu’il n’hésite pas à attaquer au sabre, pour permettre au trafiquant de drogue faisant l’objet de plusieurs mandats d’arrêt depuis des années de fuir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Drogues - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Rhamna

Aller plus loin

Un parlementaire marocain en prison pour trafic de drogue

Un parlementaire, également président d’une chambre de commerce et d’industrie, a été arrêté puis écroué dans le cadre d’une enquête de la Brigade nationale de la police...

Maroc : un ex-parlementaire en prison pour trafic de drogue

Poursuivi notamment pour « participation à la détention d’une substance stupéfiante et exportation de drogues sans permis ou licence de l’administration des douanes », un ancien...

Les producteurs de cannabis au Maroc exploités à des fins électorales

Des rifains membres de l’association amazighe « Sanhaja Rif » font appel au Palais et au ministère de l’Intérieur pour mettre fin à l’exploitation, par les partis politiques, de...

Le Maroc, 1er fournisseur de haschich en Europe selon la douane française

Le Maroc est le premier fournisseur de Haschisch en France, mais aussi en Europe, d’après les services douaniers français. Le pays serait même l’unique pourvoyeur de Haschisch...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.