Maroc : un ex-parlementaire en prison pour trafic de drogue

13 mai 2022 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Poursuivi notamment pour « participation à la détention d’une substance stupéfiante et exportation de drogues sans permis ou licence de l’administration des douanes », un ancien parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) a écopé d’une peine de huit ans de prison et d’une amende de 100 000 DH devant le tribunal de première instance de Zagora.

Outre l’ancien parlementaire, deux complices ont été, eux, condamnés à sept ans de prison ferme et à une amende de 50 000 DH chacun, rapporte le quotidien arabophone Assabah. Quant au frère de l’ex-parlementaire, président d’une commune rurale dans la province de Taounate et à l’autre mis en cause dans le cadre de cette affaire, ils ont été acquittés par le tribunal de première instance de Zagora.

À lire : Maroc : un élu du RNI incarcéré à la prison de Fès

Les cinq prévenus jugés étaient mis en cause dans le cadre d’une affaire qui a débuté en janvier 2019. Il s’agit de la saisie d’un camion transportant des quantités importantes de stupéfiants, 1,2 tonne de résine de cannabis. L’ancien député RNI et son frère ont été poursuivis en état d’arrestation et placés en détention préventive à la prison locale de Zagora. Tous les cinq prévenus étaient poursuivis pour détention, trafic et transport de stupéfiant, participation à la détention d’une substance stupéfiante et exportation de drogues sans permis ou licence de l’administration des douanes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Zagora - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Prison - Trafic - Amende

Aller plus loin

Un élu du PAM en prison pour trafic de drogue

Un conseiller communal du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a été condamné à deux ans et demi de prison ferme par le tribunal de première instance de Marrakech, pour trafic...

Maroc : un parlementaire en prison pour escroquerie

Le parquet général d’Ain Sebâa a placé en détention un député du parti Union constitutionnelle (UC) accusé d’avoir escroqué plus de 600 millions de dirhams à une banque et à des...

Extraction illégale de sable : un parlementaire du PAM risque gros

Des camions et engins de travaux publics appartenant à un parlementaire du PAM ont été interceptés par la police des carrières en pleine opération de pillage de sable dans les...

Maroc : un élu du RNI incarcéré à la prison de Fès

Incarcéré à la prison locale Bourkaiz de Fès, le député Rachid El Fayek, par ailleurs président de la commune d’Oulad Taleb est poursuivi pour corruption au même titre que...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les scorpions s’invitent pendant les vacances

Au Maroc, alors que les scorpions, les serpents et les chiens errants font des victimes en cette période de canicule, les vaccins manquent à l’appel. Nombreux sont les hôpitaux, centres de santé et dispensaires des régions rurales qui souffrent d’une...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...