Maroc : un élu du RNI incarcéré à la prison de Fès

28 mars 2022 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Incarcéré à la prison locale Bourkaiz de Fès, le député Rachid El Fayek, par ailleurs président de la commune d’Oulad Taleb est poursuivi pour corruption au même titre que quinze autres personnes.

Le député Rachid El Fayek a été interpellé en fin de semaine dernière alors qu’il était au volant de sa voiture. Quinze autres arrestations ont également eu lieu. Parmi les personnes interpellées, le frère de l’élu qui est également membre du RNI, président du Conseil communal de Fès, un auxiliaire d’autorité, une gérante de société, un élu et un fonctionnaire de la commune. Impliquées dans une affaire de corruption et de détournement de fonds, ces seize individus sont tous poursuivis devant la Chambre des crimes financiers. Vendredi, ils ont été écroués à la prison locale Bourkaiz de Fès.

À lire : Maroc : un parlementaire en prison pour escroquerie

Ces personnes interpellées font toutes face à des accusations de corruption, de détournement de fonds et de dilapidation de deniers publics et de falsification de documents officiels. Des accusations qui font suite aux enquêtes menées, durant des semaines, par la brigade de la police judiciaire au sujet de projets d’urbanisme notamment le programme de logement soupçonnés de dysfonctionnements, fait savoir Al Akhbar. Alors que les ayants droit n’auraient pas donné leur accord pour la réalisation de ce projet sur des terres collectives, les responsables locaux ont donné carte blanche.

À lire : Maroc : le procès du député UC poursuivi pour escroquerie reporté

Pour rappel, l’inspection générale de l’administration territoriale a réalisé un rapport qui met en avant plusieurs dysfonctionnements relatifs au non-respect de la réglementation en vigueur : délivrance de permis de construire sur des lots de terrain issus d’un morcellement illégal et remise d’autorisations de raccordement au réseau électrique en l’absence d’autorisation de construire.

Sujets associés : Fès - Corruption - Prison

Aller plus loin

Spoliation foncière : nouveau report du procès d’un ancien député

Le député Rachid El Fayek et ses co-accusés devront attendre le 21 juin pour être fixés sur leur sort. Ainsi en a décidé la Cour d’appel de Fès, lors de l’audience du mardi...

Maroc : un élu accusé d’escroquerie arrêté

Les services judiciaires de la gendarmerie royale de Youssoufia ont procédé au déferrement d’un conseiller communal à El Kantour, également acteur associatif, devant le...

Maroc : un député condamné à 6 ans de prison

Poursuivi dans une affaire de spoliation foncière dans la région de Fès, le parlementaire RNI Rachid El Fayek a été condamné mercredi à 6 ans de prison ferme pour « corruption,...

Fès : nouveau report du procès de Rachid El Fayek

Encore un autre report du procès dans lequel 16 personnes sont poursuivies pour leur implication présumée dans une affaire de spoliation foncière dans la commune d’Ouled Tayeb,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?