Maroc : un député condamné à 6 ans de prison

22 décembre 2022 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Poursuivi dans une affaire de spoliation foncière dans la région de Fès, le parlementaire RNI Rachid El Fayek a été condamné mercredi à 6 ans de prison ferme pour « corruption, dilapidation de fonds publics et abus d’autorité ».

Le député Rachid El Fayek, par ailleurs ancien président de la commune d’Oulad Taleb, est accusé de corruption, de détournement de fonds et de dilapidation de deniers publics et de falsification de documents officiels. L’affaire fait suite aux enquêtes menées par la brigade de la police judiciaire sur des projets d’urbanisme notamment le programme de logement.

A lire : Ce que l’on reproche au député arrêté à Fès

L’élu a été arrêté avec 15 autres personnes dont son frère, lui aussi membre du RNI, un auxiliaire d’autorité, une gérante de société, un autre élu et un fonctionnaire de la commune. Certains ont été placés en détention, d’autres poursuivis en état de liberté. Le tribunal avait refusé une demande de liberté provisoire déposée par la défense d’El Fayek.

Mercredi, le verdict est tombé. La chambre criminelle de la cour d’appel de Fès, a condamné le parlementaire Rachid El Fayek à 6 ans de prison ferme, assortis d’une amende d’un million de dirhams pour « corruption, dilapidation de fonds publics et abus d’autorité ». Son frère Jawad El Fayek, ancien président du conseil préfectoral de Fès et son premier adjoint écopent respectivement de 3 ans et 9 mois de prison ferme, tandis que sa secrétaire (H.D) est condamnée à un an et demi ferme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Droits et Justice - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Prison

Aller plus loin

Maroc : un élu du RNI incarcéré à la prison de Fès

Incarcéré à la prison locale Bourkaiz de Fès, le député Rachid El Fayek, par ailleurs président de la commune d’Oulad Taleb est poursuivi pour corruption au même titre que...

Une insulte coûte 2000 dirhams à un député marocain

Abdelouahed Messaoudi, député et président du conseil communal de Tanger sous l’égide du PAM, a été sanctionné par la justice. Condamné par le tribunal de première instance de...

Ce que l’on reproche au député arrêté à Fès

Les malversations du député Rachid El Fayek et de son frère, président du Conseil préfectoral de Fès, ont été révélées au grand jour après des enquêtes menées par la Brigade...

Mafia de l’immobilier à Fès : report du procès du député Rachid El Fayek

Aussitôt ouvert mardi au tribunal de Fès, le procès du député Rachid El Fayek et ses coaccusés, a été reporté au 26 avril, à la demande de la défense.

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.