Ce que l’on reproche au député arrêté à Fès

2 avril 2022 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les malversations du député Rachid El Fayek et de son frère, président du Conseil préfectoral de Fès, ont été révélées au grand jour après des enquêtes menées par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Elles sont liées à des violations du code de l’urbanisme et de l’abus de pouvoir sous toutes ses formes.

Le député Rachid El Fayek, qui dirige la commune d’Ouled Tayeb depuis des années, a violé pendant longtemps les règles de l’urbanisme. C’est ce que révèlent les enquêtes menées par la BNPJ qui font état de transformation de parkings en habitation ou en locaux commerciaux, de non-respect des marges de recul dans la construction et d’autorisations de construire sans aucune prise en compte du plan d’aménagement de la commune.

Toutes ces irrégularités qui privaient la commune d’importantes ressources financières, sont l’œuvre du député Rachid El Fayek et de son frère, Jawad El Fayek, président du Conseil préfectoral de Fès, fait savoir le quotidien Al Akhbar, précisant que les deux responsables sont allés jusqu’à établir des procurations signées par des habitants au profit de Jawad El Fayek, moyennant 2 000 dirhams, afin d’activer un plan d’aménagement en leur nom.

À lire : Safi : un conseiller communal arrêté pour corruption

Les frères El Fayek exigeaient également des sommes d’argent avant d’autoriser les raccordements au réseau public d’eau potable, d’assainissement et/ou d’électricité.

L’abus de pouvoir et le trafic d’influence ont conduit le président de la commune à construire une résidence atypique, dotée de caméras de surveillance et des passages secrets qui lui permettent de se rendre dans une autre résidence jouxtant celle-là sans être vu. C’est dans cette résidence qu’il réalisait toutes ses transactions douteuses. Arrêté et placé en détention à la prison de Bourkayz, il sera poursuivi par la Cour d’appel de Fès avec cinq personnes en état de détention et neuf en état de liberté provisoire.

Sujets associés : Fès - Arrestation

Aller plus loin

Corruption : un an de prison pour le DG de la RADEEF Fès

Poursuivi en état d’arrestation depuis octobre 2021, pour corruption, le directeur général de la régie autonome d’eau et d’électricité de Fès (RADEEF), El Hanafi Aboukir, a été...

Huit policiers en prison pour abus de pouvoir à Al Hoceima

Huit policiers et fonctionnaires ont été condamnés à huit mois de prison pour abus de pouvoir par le tribunal de Première instance d’Al Hoceima dans la nuit de lundi à mardi.

Mafia de l’immobilier à Fès : report du procès du député Rachid El Fayek

Aussitôt ouvert mardi au tribunal de Fès, le procès du député Rachid El Fayek et ses coaccusés, a été reporté au 26 avril, à la demande de la défense.

Fès : nouveau report du procès de Rachid El Fayek

Encore un autre report du procès dans lequel 16 personnes sont poursuivies pour leur implication présumée dans une affaire de spoliation foncière dans la commune d’Ouled Tayeb,...

Ces articles devraient vous intéresser :