Le député Saïd Zaïdi condamné, son avocat fera appel

2 avril 2022 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le député de la circonscription de Benslimane Said Zaïdi, par ailleurs président de la commune de Cherrat, près de Bouznika, a été condamné à un an de prison ferme. Ce membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) avait été arrêté le 5 octobre dernier en flagrant délit de corruption à Rabat.

Outre la peine de prison, l’élu a écopé d’une amende de 800 000 DH et d’une autre de 500 000 dirhams pour la partie civile. Mécontent de ce verdict rendu par la Cour d’appel de Casablanca jeudi dernier, son avocat entend interjeter appel. « C’est un jugement que nous considérons comme étant aberrant. La défense se réserve le droit d’user des différentes voies de recours existantes et allons faire appel et prouver l’innocence de mon client », souligne Mbarek Mskini.

À lire : Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Député PPS de la circonscription de Benslimane, Saïd Zaidi avait été interpellé en flagrant délit de corruption à Rabat le 5 octobre 2021 après qu’un entrepreneur a déposé plainte pour chantage contre lui. Lors de son arrestation, le député avait en sa possession 400 000 DH. Un certain K.B, promoteur immobilier lui avait remis cette somme pour qu’il fasse avancer son projet de résidence balnéaire à la traîne depuis 2015.

À lire : Maroc : un député arrêté en flagrant délit de corruption

Lors du procès, l’élu a, à maintes reprises, clamé son innocence, assurant avoir été victime d’un coup monté. Des allégations corroborées, selon son avocat, par des témoins convoqués à la barre. « Mon client a affirmé dans son dernier mot devant le tribunal que Karimine (Mhamed Karimine, l’ex-maire de Bouznika, NDLR) était derrière ce coup monté et qu’il avait tout manigancé », a ajouté M’barek Meskini à l’issue du procès, persuadé que la vérité va être révélée au grand jour et que Saïd Zaidi finira par être innocenté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Benslimane - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Prison

Aller plus loin

Meknès : un magistrat en prison pour corruption

Le procureur général du Roi près la cour d’appel de Meknès a ordonné l’interpellation d’un magistrat poursuivi pour corruption.

Le Parlement marocain normalise-t-il avec la corruption politique ?

Alors que des parlementaires marocains sont toujours en prison, les deux chambres du Parlement continuent de leur verser des indemnités. De quoi friser la corruption politique.

Mafia de l’immobilier à Fès : report du procès du député Rachid El Fayek

Aussitôt ouvert mardi au tribunal de Fès, le procès du député Rachid El Fayek et ses coaccusés, a été reporté au 26 avril, à la demande de la défense.

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...