Safi : un conseiller communal arrêté pour corruption

30 décembre 2021 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les éléments de la gendarmerie de Sebt Gzoula dans la commune de Safi ont arrêté un conseiller communal accusé de chantage et de corruption dans l’exercice de ses fonctions.

Selon les faits rapportés par Al Massae, l’interpellation de l’élu communal s’est faite suite à une plainte d’un homme, l’accusant de chantage, en lui réclamant un pot-de-vin, afin d’intervenir en sa faveur pour la construction d’un habitat anarchique.

A lire : Maroc : un conseiller communal PJD suspendu pour cession de biens publics à son épouse

Cette déposition a été confirmée par un piège tendu par les enquêteurs de la gendarmerie en coordination avec le parquet. L’élu a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête et traduit par la suite devant le Procureur qui décidera de son sort.

Sujets associés : Corruption - Safi - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : un conseiller communal PJD suspendu pour cession de biens publics à son épouse

Le gouverneur de Larache a décidé de la suspension d’un conseiller communal PJDiste de Ksar El Kébir pour cession de biens publics à son épouse.

Safi : arrestation d’une fonctionnaire pour corruption

À Safi, les éléments de la gendarmerie royale ont arrêté une fonctionnaire d’un caïdat en flagrant de délit de corruption. Il lui est reproché d’avoir reçu un pot-de-vin de 100 DH.

Ce que l’on reproche au député arrêté à Fès

Les malversations du député Rachid El Fayek et de son frère, président du Conseil préfectoral de Fès, ont été révélées au grand jour après des enquêtes menées par la Brigade...

Maroc : un conseiller du PJD arrêté à la frontière

Après sa sortie du Maroc, Nour-eddine Tabane, conseiller du PJD à la commune rurale d’Aït Mimoune de Khmisset, a été arrêté, le 19 février, par les services de police du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Le chef de la police espagnole en visite au Maroc

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, (DGSN/DGST) Abdellatif Hammouchi, a reçu en audience à Rabat, son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras qui a effectué au Maroc, une visite de travail.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.