Corruption : un an de prison pour le DG de la RADEEF Fès

19 mai 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Poursuivi en état d’arrestation depuis octobre 2021, pour corruption, le directeur général de la régie autonome d’eau et d’électricité de Fès (RADEEF), El Hanafi Aboukir, a été finalement condamné à un an de prison ferme, assortie d’une amende de 20 000 DH.

Le directeur général avait été épinglé en flagrant délit alors qu’il recevait une « enveloppe de 20 000DH » des mains d’un entrepreneur.

A lire : Arrêté pour corruption, Hanafi Aboukir au tribunal le 27 octobre

Dénoncé via le numéro vert, il a été confié à la justice, poursuivi pour « corruption », « trafic d’influence » et « prise d’un d’intérêt sur un projet qu’il administre ». La cour de Fès n’a retenu que le premier chef d’accusation.

Mardi, la chambre criminelle de Fès a livré son verdict. Le responsable a écopé d’un an d’emprisonnement ferme et d’une amende de 20 000DH. La justice a également ordonné la saisie de toutes les sommes, récupérées à son domicile, lors de son arrestation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Droits et Justice - Corruption - Prison

Aller plus loin

Arrêté pour corruption, Hanafi Aboukir au tribunal le 27 octobre

Hanafi Aboukir, directeur de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Fès (RADEEF) est désormais placé en détention préventive. Les éléments de la Brigade...

Ce que l’on reproche au député arrêté à Fès

Les malversations du député Rachid El Fayek et de son frère, président du Conseil préfectoral de Fès, ont été révélées au grand jour après des enquêtes menées par la Brigade...

Fès : nouveau report du procès de Rachid El Fayek

Encore un autre report du procès dans lequel 16 personnes sont poursuivies pour leur implication présumée dans une affaire de spoliation foncière dans la commune d’Ouled Tayeb,...

Fès : arrêté pour avoir arnaqué des compagnies d’assurance

Les services de police de Fès ont réussi à interpeller un individu accusé d’avoir arnaqué des compagnies d’assurance en déclarant de faux accidents de circulation. Un avis de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.