Maroc : pourquoi les alertes météorologiques sont-elles données en français ?

11 septembre 2019 - 04h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le Ministère de l’Équipement, des transports, de la logistique et de l’eau s’entête à rédiger ses alertes météo en français, bien qu’elles ne soient pas comprises par la majorité des Marocains. Selon des observateurs, ceci pourrait expliquer le nombre croissant des victimes des inondations, ces derniers temps.

Le site Hespress s’interroge sur l’efficacité des alertes météo en français, qui demeurent incomprises par les populations alors que les inondations continuent de faire des victimes.

Qualifiant ces remarques "d’exagérées", le Ministère avance que les bulletins météorologiques ne sont pas destinés à l’opinion publique mais plutôt à ses directions régionales, à la Protection civile et aux Collectivités locales.

Tout en imputant la responsabilité des accidents aux citoyens, le Ministère ajoute que la communication des alertes météo devraient respecter la topographie des zones, qui déterminera la taille des crues des fleuves et le niveau des inondations.

"J’ai personnellement assisté à des scènes où les citoyens ont insisté pour traverser des Oueds, alors même qu’ils ont été avertis du niveau de l’eau qui pouvait monter à tout moment car ils n’évaluent pas la gravité des alertes et risquent leur vie", a déclaré une source au Ministère.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Inondations Maroc - Météo Maroc - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : voici ce qui explique la faible pluviométrie

La faible pluviométrie que connait le Maroc et l’Europe depuis quelques mois est imputable aux conditions météorologiques et climatiques défavorables.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : obligation de payer les contraventions avant de vendre une voiture

Au Maroc, toute personne désirant vendre sa voiture est tenue d’être à jour du paiement de sa Taxe spéciale annuelle sur les véhicules (TSAV), communément appelée vignette, en attendant la mise en œuvre d’une nouvelle réforme devant obliger à payer les...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...