Maroc : voici ce qui explique la faible pluviométrie

12 février 2022 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

La faible pluviométrie que connait le Maroc et l’Europe depuis quelques mois est imputable aux conditions météorologiques et climatiques défavorables.

C’est ce qu’a déclaré vendredi Lhoussaine Youabd, chargé du service communication à la Direction de la Météorologie Nationale (DMN), à la MAP, précisant que « la situation météorologique a été caractérisée au cours de cette période hivernale par la présence de l’anticyclone des Açores, une zone de haute pression atmosphérique située dans l’océan Atlantique Nord et qui s’étend sur le sud de l’Europe, l’ouest du bassin méditerranéen et le Maroc. »

A lire : Maroc : où est la pluie ?

Ce phénomène a provoqué une orientation de la majeure partie des perturbations vers le Nord de l’Europe ce qui a entraîné l’absence de perturbations sur toute la rive sud de la Méditerranée (excepté l’Égypte) et la Péninsule ibérique avec, par conséquent, un déficit pluviométrique sur toute cette région dépassant les 50 % sur la période comprise entre septembre 2021 et janvier 2022, a-t-il expliqué.

Conséquence, les quantités de pluies relevées durant la saison automnale et hivernale sont jusqu’à présent inférieures à la moyenne annuelle de ces dernières décennies.

Sujets associés : Environnement - Météo Maroc - Direction générale de la météorologie (DGM)

Aller plus loin

Maroc : pourquoi les alertes météorologiques sont-elles données en français ?

Le Ministère de l’Équipement, des transports, de la logistique et de l’eau s’entête à rédiger ses alertes météo en français, bien qu’elles ne soient pas comprises par la...

Maroc : où est la pluie ?

L’inquiétude est de plus en plus grandissante dans le monde agricole, avec la hausse des prix des intrants ; ce qui plombe la campagne agricole. Et le comble vient de la rareté...

Maroc météo : faibles pluies et des températures en hausse

Dans une bonne partie du Maroc, la journée de ce mardi 28 avril sera pluvieuse. Mais des températures à la hausse sont également attendues.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui a publié le rapport d’une commission diligentée du 4 au 6 août sur les lieux.

Maroc : des températures proches de 50 degrés jusqu’à dimanche

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit une vague de chaleur variant entre 41 et 48 °C jusqu’à dimanche, dans plusieurs provinces marocaines.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.