Le meurtrier d’un gendarme arrêté à Sidi Bennour

5 octobre 2021 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les enquêteurs de la gendarmerie et du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) ont réussi à localiser et à interpeller le chauffeur qui avait percuté et tué, le 13 septembre dernier, un gendarme près de Guercif. En attendant sa présentation devant la justice, il a été placé en détention préventive.

En fuite depuis quelques semaines, le chauffard qui avait tué un gendarme sur l’autoroute près de Taza a été arrêté près de Sidi Bennour, rapporte Al Akhbar. C’est le fruit des investigations du commandement général de la gendarmerie de Rabat, en coordination avec ses services régionaux à Guercif et à Sidi Bennour. Sous la supervision du général de corps d’armée Mohamed Haramou, cette enquête a été menée en coopération étroite avec le bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) de Rabat.

À lire : Covid-19 au Maroc : les contaminations continuent de baisser

L’enquête a commencé suite au témoignage d’une personne qui se trouvait près du lieu de l’accident et qui a donné le signalement de la voiture du suspect aux enquêteurs de la gendarmerie et du BCIJ. Leur travail a consisté à effectuer des expertises scientifiques et techniques, lesquelles leur ont permis d’identifier, de localiser et d’interpeller le chauffard près de Sidi Bennour. L’analyse des traces de sang prélevés dans la voiture du mis en cause a également confirmé qu’il est le présumé auteur de l’homicide.

À lire : Maroc : un policier grièvement blessé à l’armé blanche près de Sidi Kacem

Lors de son interrogatoire, le chauffard a reconnu les faits mais dit n’avoir pas pu distinguer l’uniforme du gendarme et avoir cru qu’il était la cible d’une tentative d’agression et de vol sur l’autoroute. Après son déferrement devant le parquet général dimanche dernier, le mis en cause a été placé en détention préventive.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Homicide - Guercif - Gendarmerie Royale - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Arrestation

Aller plus loin

Un policier tué à Rabat, un autre dans état grave

Alors qu’il conduisait sous l’emprise de l’alcool sa voiture de luxe, un « oueld lefchouch » a percuté deux agents de police à Rabat. L’un est mort sur le coup tandis que...

Un policier tué à Safi

Un individu âgé de 46 ans, a agressé mortellement à l’arme blanche, un officier de la paix à Safi. Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétent...

Maroc : lourde peine de prison pour un gendarme accusé de meurtre

La Cour d’appel de Kenitra a rendu son verdict dans l’affaire du jeune homme tué durant le dernier ramadan à Moulay Bousselham. Le gendarme qui est le principal accusé, a écopé...

Le corps d’un policier retrouvé à Nador, suicide ou meurtre ?

À Nador, le décès dans des conditions encore floues d’un brigadier de police, a suscité, samedi, l’ouverture d’une enquête judiciaire, afin d’en déterminer les causes. Le défunt...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...