Espagne : comment la police a retrouvé le meurtrier d’un Marocain abattu à Torremolinos

10 janvier 2023 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

La police de Malaga enquête sur le meurtre d’Ahmed Azim, 35 ans, un vendeur ambulant marocain, tué le 19 avril 2021 dans la rue Buen Consejo à Torremolinos. Au départ, la police penchait pour un règlement de comptes entre narcotrafiquants. Mais il n’en est rien.

Comme dans toute enquête classique, les agents ont commencé par creuser dans la vie d’Ahmed à la recherche d’ennemis. Mais le Marocain, vendeur ambulant dans les marchés de Malaga et Cadix, n’avait pas de casier judiciaire pour trafic de drogue ou crime organisé. Depuis août 2020, il séjournait à l’auberge Las Flores située dans le centre de Torremolinos. Le propriétaire de l’établissement a déclaré à la police qu’il menait une vie simple et ordonnée et recevait très peu de visites. Avec ces éléments, les enquêteurs ont écarté l’hypothèse du règlement de comptes entre narcotrafiquants, rapporte Diario Vasco.

À lire : Îles Canaries : la police enquête sur la mort étrange d’un jeune marocain

Pour les agents, le crime semble être l’œuvre d’un tueur à gages professionnel. Ahmed a été froidement abattu vers 6 heures du matin du 19 avril 2021, alors qu’il s’apprêtait à démarrer son camion garé dans une rue. Un homme cagoulé caché entre deux voitures lui a tiré dessus à six reprises avec un pistolet. Le Marocain a été touché de deux balles à la fesse et d’une autre au cœur qui lui a été fatale. Le crime a eu lieu en pleine pandémie, où les mesures restrictives étaient en vigueur. Donc, pas de témoin. Le corps d’Ahmed n’a été retrouvé qu’à 9 heures du matin.

À lire : Enquête après la mort d’un Marocain à Marbella

Les enquêteurs ont visionné les images de toutes les caméras de sécurité qui se trouvaient dans le périmètre. Dans l’une d’elles, ils ont pu voir l’homme cagoulé qui portait un sac en bandoulière s’approcher du lieu du meurtre en marchant. Reste à découvrir son identité. A la recherche d’indices, les agents ont découvert qu’Ahmed n’avait pas obtenu l’autorisation pour être vendeur ambulant, et a dû s’associer avec des personnes qui étaient en règle. Selon l’un de ses partenaires, Ahmed était un vendeur « agressif » et parfois « un peu provocateur ». Ce témoin a confirmé aux agents que la victime avait des désaccords avec un autre vendeur surnommé « Le Portugais ».

À lire : Espagne : la police enquête sur le décès d’un Marocain

Les agents ont montré à ce témoin une vidéo de l’homme cagoulé, présumé auteur du meurtre. La taille, le teint et la façon de marcher de ce dernier, correspondent à ceux du fils du « Portugais », confirme-t-il. Comparant la posture du présumé meurtrier et du suspect, le fils du « Portugais » âgé de 29 ans, les spécialistes ont constaté une « concordance ». Après une enquête approfondie, il a été arrêté le 24 mai 2021. Le parquet a requis contre lui une peine de 26 ans et demi de prison pour les crimes de meurtre et de détention illégale d’une arme à feu, ainsi qu’une indemnité de 100 000 euros pour la famille d’Ahmed.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Marbella - Enquête - Homicide - Torremolinos - MRE

Aller plus loin

Espagne : la justice enquête sur l’agression raciste d’un Marocain

Le tribunal d’instruction de Valence a ouvert une enquête sur l’agression raciste d’un jeune homme d’origine marocaine à l’entrée d’une boîte de nuit de la ville. Six personnes...

Enquête après la mort d’un Marocain à Marbella

La police nationale espagnole a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du décès d’un Marocain survenu dimanche à Marbella (Malaga). Il serait tombé dans le vide...

Un Marocain froidement abattu à Barcelone

Un Marocain au volant de sa voiture a été abattu dimanche par un automobiliste dans la municipalité de Badia del Valles (Barcelone). Le meurtrier présumé a pris la fuite.

Espagne : la police enquête sur le décès d’un Marocain

La Garde civile poursuit son enquête afin de faire la lumière sur le décès survenu vendredi d’un jeune Marocain, accusé d’un délit de fuite dans la ville de Roldán (Murcie).

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc et l’Espagne se concertent pour l’Opération Marhaba (MRE)

La réunion de la Commission mixte hispano-marocaine s’est tenue ce mercredi au siège du ministère de l’Intérieur en vue de coordonner l’Opération Passage du Détroit 2023 (OPE-23) ou Marhaba 2023 entre l’Espagne et le Maroc.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.