Migrants mineurs : 92 % de leurs familles leur préfèrent l’Espagne au Maroc

31 mai 2021 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Plus d’un millier de mineurs marocains non accompagnés sont arrivés à Sebta entre le 17 et le 18 mai, déclenchant une crise migratoire inédite. Malgré la prise en charge de 1 125 d’entre eux par l’administration locale, ils sont encore nombreux à errer dans les rues de l’enclave espagnole. Leurs familles préfèrent qu’ils restent en Espagne plutôt que de rentrer au Maroc.

Parmi les 4 400 appels reçus de parents marocains à la recherche de leurs enfants, 92,5 % des parents préfèrent que ces derniers restent en Espagne « pour des raisons socio-économiques, familiales, le manque d’argent, la pauvreté, le prix des médicaments… », rapporte El Faro de Ceuta.

Conformément aux procédures, le Service de protection de l’enfance, assisté de l’ONG Save The Children a déjà réalisé plus de 150 entretiens personnels avec des enfants et des adolescents pour recueillir quelques informations personnelles dont leur âge. Ce qui permet d’éviter de leur faire subir des tests radiologiques inutiles et d’accélérer les procédures afin d’établir rapidement le contact avec leurs familles.

« Dans les procédures de regroupement, il faut non seulement vérifier l’affiliation, mais aussi évaluer les risques de contact, la viabilité du retour et le consentement des parents et des mineurs. Nous sommes responsables de ces mineurs et nous ne pouvons pas les confier à la police, encore moins aux agents qui depuis deux semaines, leur demandent de quitter le pays sans conditions », explique le chef de la Zone des mineurs de la ville de Sebta.

Déjà 920 migrants mineurs ont été écoutés par la police locale et répartis dans plusieurs centres : 171 garçons et 67 filles à Piniers, 245 garçons dans le centre sportif de Santa Amelia et 364 autres dans des hangars près de Tarajal.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta) - Jeunesse

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le juge alerte sur la situation dégradante des migrants mineurs à Ceuta

Le nouveau juge des mineurs, Eduardo Esteban, a dénoncé les mauvaises conditions des migrants mineurs arrivés en masse à Ceuta les 17 et 18 mai. Une situation qui certes « a...

Des migrants mineurs errent dans les rues de Ceuta (vidéo)

Des dizaines de migrants mineurs marocains errent dans les rues de la ville de Ceuta, en attendant de traverser le détroit pour rejoindre l’Espagne. Déjà 6 500 mineurs sur les...

Le désespoir des parents de Dina, une Marocaine bloquée à Ceuta

Dina El Yassini Haidour fait partie des migrants arrivés en masse à Ceuta entre le 17 et le 19 mai. Un mois après cette tentative collective qui a provoqué une crise migratoire...

Près d’un millier de mineurs migrants toujours à l’abandon à Ceuta

La situation est toujours tendue à Sebta. Quelques jours après l’arrivée massive de migrants, environ un millier d’entre eux, principalement des mineurs et d’adolescents se...

Nous vous recommandons

Immigration clandestine

Moi, Hassan, je rejoindrai l’Espagne coûte que coûte

De nombreux migrants marocains, comme Tafik et Hassan, bloqués dans les centres de rétention aux Îles Canaries après leur arrivée en bateau et en kayaks, sont expulsés par vol chaque semaine vers Laayoune. Pourtant, ils sont prêts à tout pour retourner en...

La crise migratoire de Sebta brouille les relations entre la France et le Maroc

La France, qui a toujours défendu les intérêts du Maroc contre l’Espagne, aurait changé d’avis. En cause, la crise migratoire provoquée par le Maroc qui a laissé des milliers de migrants entrer à Sebta il y a deux semaines, en riposte à l’attitude de...

Dakhla : son rêve brisé, un Marocain tente de s’immoler par le feu

Un homme a tenté de s’immoler par le feu à Dakhla. Il aurait été arnaqué par des passeurs qui lui ont promis la traversée de l’Atlantique.

Maroc-Espagne : rencontre entre les ministres de l’Intérieur, en pleine crise avec l’Algérie

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, rencontre ce mercredi son homologue marocain, Abdelouafi Laftit, au siège du ministère. Les questions liées aux flux migratoires, à la coopération policière et à l’Opération Marhaba seront au...

Immigration clandestine : l’Espagne veut doter le Maroc de moyens

L’Espagne s’active pour l’acquisition de 170 voitures à quatre roues motrices qui seront attribuées au Maroc pour lutter contre l’immigration clandestine.

Espagne

Khatri Addouh aux commandes du Polisario et de la « RASD »

Khatri Addouh assure désormais l’intérim à la tête de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » et du Polisario suite à l’hospitalisation de Brahim Ghali en Espagne sous fausse identité.

Une Colombienne perd ses écouteurs en Espagne et les retrouve au Maroc

Une Colombienne en vacances en Espagne s’est fait voler ses écouteurs qui ont été retrouvés plus tard au Maroc. Cette anecdote qu’elle a racontée sur Twitter, est devenue virale.

Sahel : l’Espagne alerte sur l’augmentation des sahraouis dans les camps de Deach

L’arrivée dans les rangs de Daech des sahraouis venus des camps de Lahmada devient très préoccupante, avertit le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération.

Un MRE décède au Maroc après que l’Espagne a refusé de le rapatrier

Bloqué au Maroc en raison de la suspension des frontières, Driss Aboufiras, un Marocain résidant à Cadix où il suivait un traitement de dialyse, est décédé. Et pour cause, l’Espagne a refusé sa demande de rapatriement...

Marhaba 2022 : « l’un des plus grands dispostifs au monde »

La commission mixte hispano-marocaine mise sur pied dans le cadre de l’opération Marhaba 2022 s’est réunie jeudi à Rabat, pour finaliser les préparatifs de l’évènement, dont le démarrage est prévu le 15 juin...

Ceuta (Sebta)

Retour des mineurs au Maroc : Sanchez prêt à accompagner Ceuta

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’est engagé à accorder plus de moyens à Ceuta afin de faciliter le retour des mineurs au Maroc. En attendant, l’opération est suspendue par la justice de Ceuta qui a jugé qu’elle s’est déroulée en...

« Il n’y aura pas de douanes commerciales à Ceuta et Melilla »

Le directeur général des douanes marocaines, Nabil Lakhdar, a déclaré qu’« il n’y aura pas de douane commerciale » à Ceuta, ajoutant que « les passages frontaliers de Ceuta et Melilla ne sont que de petits couloirs pour les contrôles douaniers...

Les touristes marocains désertent Sebta

Le tourisme a repris timidement à Sebta depuis la réouverture de la frontière avec le Maroc. Près de 4 500 touristes dont 1760 Marocains sont entrés dans la ville en mai, un chiffre bien loin des 6 400 enregistrés entre 2012 et...

Sebta : des Marocains protestent contre leur rapatriement en brandissant le drapeau espagnol

L’opération de rapatriement à Sebta ne fait pas que des heureux. Une dizaine de Marocains, bloqués depuis 6 mois, refusent d’ajouter leurs noms à la liste soumise par les autorités de l’enclave espagnole.

Sebta-Melilla : la réouverture des frontières toujours en discussion

Depuis la reprise des liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne, les habitants de Sebta et Melilla attendent impatiemment la réouverture des frontières terrestres. Le sujet fait toujours l’objet de discussions entre les deux...

Jeunesse

Les mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta seront scolarisés

Les mineurs marocains qui sont entrés dans la ville de Sebta les 17 et 18 mai derniers, seront scolarisés à la rentrée prochaine. Les autorités de la ville, en coordination avec le ministère espagnol de l’Éducation, ont retenu cinq lycées à cet effet, et...

L’association de Dominique Strauss-Kahn au Maroc lance son projet pilote

Bravant la crise sanitaire, l’association MekkiL’ a officiellement lancé son projet pilote «  douars en vie  » à Marrakech, en présence de son président Dominique Strauss-Kahn. Douar Seraghna est le premier bénéficiaire du projet pilote, qui sera ensuite...

Le Covid-19, arme biologique ou punition divine ?

Les perceptions à propos du Covid-19 sont nombreuses et diverses. Un jeune Marocain sur deux croit que c’est une arme biologique utilisée dans une guerre entre Etats ; un sur dix pense que c’est une punition divine ; pour 31% au contraire, c’est un...

Ceuta : la précarité est la cause principale de la crise migratoire, selon Transparency

La précarité dans le nord du Maroc serait la cause principale des départs irréguliers et massifs de plusieurs jeunes marocains dont des mineurs vers Ceuta, a indiqué Transparency Maroc, se prononçant sur la vague migratoire observée en mai dernier, dans...

Espagne : les parents d’élèves marocains se plaignent du Halal servi à l’école

L’Association marocaine pour les droits des immigrés (AMDI) médiatise la cause des parents d’élèves musulmans en Espagne qui dénoncent la mauvaise qualité des menus halal dans les cantines scolaires. Dans une déclaration, elle demande aux responsables locaux...