La milliardaire marocaine Salwa Akhannouch critiquée

24 août 2023 - 09h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Salwa Idrissi Akhannouch, épouse de l’actuel chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch, figure dans le top 7 des milliardaires du commerce de détail en Afrique. De quoi provoquer la colère de certains Marocains qui l’accusent de profiter de la législation marocaine pour maximiser du profit.

Forbes place Salwa Akhannouch parmi les 100 femmes d’affaires les plus puissantes de la région MENA en 2023. Elle est également parmi les 7 premiers milliardaires du commerce de détail en Afrique. Elle doit cette place à son impact considérable sur le secteur du commerce de détail du continent et au rôle qu’elle a joué dans l’évolution de l’industrie du commerce de détail.

À lire : Voici les cinq Marocaines les plus influentes selon Forbes

L’épouse du chef du gouvernement marocain est la fondatrice du Groupe AKSAL. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 1 000 personnes et est la seule franchisée de 45 grandes marques au Maroc, dont Emporio Armani, Fendi, Gucci, Oysho, Ralph Lauren, Zara, Banana Republic, Massimo Dutti, Pull & Bear, et Gap. En 2011, Salwa Akhannouch a inauguré le Morocco Mall, un vaste complexe commercial et de divertissement de 10 hectares. Le centre commercial a non seulement rehaussé la réputation du Maroc en matière de commerce de détail, mais il a également contribué de manière significative aux recettes touristiques.

À lire :Salwa Akhannouch dans le Top 10 arabe

Suite à la publication de Billionaires Africa, de nombreux Marocains ont exprimé leur mécontentement. Ils accusent Salwa Akhannouch de profiter de la législation marocaine pour maximiser du profit. « Bien sûr qu’elle est [l’une des plus grandes milliardaires du commerce de détail en Afrique]… quand les lois sont faites pour maximiser votre profit, ce n’est pas une surprise », fulmine de colère un utilisateur marocain des médias sociaux. Ce mécontentement s’explique notamment par la décision prise le gouvernement en 2022, d’imposer de nouveaux droits d’importation sur les achats en ligne effectués depuis l’étranger. Il s’agit de l’adoption en conseil des ministres du projet de décret n°2.22.438 modifiant le décret n°2-77-862 du 25 Chaoual 1397 (9 octobre 1977), pris pour l’application du Code des douanes ainsi que des impôts indirects relevant de l’Administration des douanes et impôts indirects.

À lire :Trois Marocaines parmi les meilleurs représentants de la mode dans le monde

Dans un communiqué, l’ADII avait annoncé qu’à partir du 1ᵉʳ juillet 2022, tous les achats effectués sur des plateformes internationales de commerce électronique, quelle que soit leur valeur, devraient s’acquitter des droits et dus taxes à l’importation, y compris la TVA et que la franchise de 1 250 dirhams (125 dollars) allait être supprimée. Un décret qui avait suscité des inquiétudes parmi les Marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Classement - Salwa Idrissi Akhannouch - Forbes - Milliardaires marocains

Aller plus loin

Voici les cinq Marocaines les plus influentes selon Forbes

Cinq Marocaines figurent dans le classement des 100 femmes d’affaires influentes de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord dévoilé par le magazine Forbes Middle East,...

Salwa Akhannouch dans le Top 10 arabe

Le magazine Forbes a révélé ses nouveaux leaders féminins, dont la femme d’affaires marocaine Salwa Akhannouch. Elle s’est retrouvée dans le top 10 des femmes entrepreneurs de...

Aziz Akhannouch, l’homme le plus riche au Maroc

Comme les années précédentes, deux Marocains figurent cette année dans le classement annuel des plus grosses fortunes africaines du magazine économique américain, Forbes.

Trois Marocaines parmi les meilleurs représentants de la mode dans le monde

Trois Marocaines viennent d’intégrer le classement des 500 meilleurs représentants de la mode publié cette semaine par le site d’information dédié à l’économie de la mode,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Quatre Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe

Le magazine Forbes Moyen-Orient a publié son classement annuel des 100 femmes d’affaires les plus puissantes de la région. Cette année, 4 Marocaines figurent dans ce palmarès, saluant leur leadership et leur réussite dans divers secteurs.

Le Maroc : une destination de choix pour l’écotourisme selon Forbes

Pour le magazine américain Forbes, le Maroc est la destination de prédilection pour les personnes à la quête de la nature et de la quiétude, car disposant d’un riche potentiel en termes d’écotourisme.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Le milliardaire marocain Othman Benjelloun encore plus riche

L’année 2023 s’avère lucrative pour Othman Benjelloun, le deuxième homme le plus riche du Maroc. Depuis janvier, grâce à la hausse de 4,65 % du cours de la Bank Of Africa, son portefeuille a gagné 46 millions de dollars.

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.