Un ministre marocain expulse une journaliste du parlement à cause de sa "tenue indécente"

14 avril 2014 - 17h15 - Maroc - Ecrit par : J.L

Une journaliste marocaine aurait été expulsée de la Chambre des représentants vendredi par Elhabib Choubani, ministre chargé des relations avec le parlement, qui aurait jugé les vêtements de la jeune femme indécents.

Le ministre avait interpellé la journaliste à l’entrée de la salle d’audiences du parlement, où elle comptait entrer pour assurer la couverture médiatique de l’opération de vote du nouveau président de la chambre des représentants.

"Vous travaillez au parlement ?", demande-t-il. La jeune femme répond qu’elle est journaliste venue couvrir le scrutin pour le compte de son journal. Le ministre lui lance alors : "votre habit n’est pas décent et ne correspond pas à la sacralité de cet endroit. Vous devez quitter le parlement immédiatement".

La journaliste s’est effondrée en larmes dans le hall du parlement, tout en protestant contre ce qu’elle a appelé "une atteinte à sa dignité" de la part d’un membre du gouvernement.

Des députées ont quitté la salle pour manifester leur solidarité avec la journaliste, jugeant son vêtement tout à fait normal et respectable, dénonçant par la même occasion le comportement du ministre islamiste. La journaliste a refusé de quitter l’hémicycle, précisant que sa qualité de ministre ne lui octroie pas le droit d’expulser les visiteurs.

Dimanche, un reportage diffusé dans le cadre du journal en français de la chaîne de télévision 2M, donnait la parole à des ONG féminines, qui ont toutes dénoncé et condamné les réflexions faites par le ministre à la journaliste.

D’après le quotidien Akhbar Al Yaoum, Samira Sitaïl, directrice de l’information de 2M se serait attaquée à la journaliste Ghizlane Taïbi, en plein journal télévisé le 14 mars dernier, en raison de sa tenue jugée indécente. La présentatrice aurait été victime d’une dépression nerveuse après cette attaque.

En 2001, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, alors député du Parti Justice et Développement (PJD), avait demandé à une cameraman de 2M d’aller se rhabiller, avant de l’obliger à quitter la coupole du parlement parce que "sa tenue n’était pas décente".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : 2M - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Akhbar Al Yaoum - Elhabib Choubani - Samira Sitail - Ghizlane Taïbi

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...