Corruption : Mohamed Bachir Rachdi nommé président de l’INPPC

13 décembre 2018 - 20h43 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Mohamed Bachir Rachdi a été nommé par le roi Mohammed VI président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption (INPPC).

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, jeudi 13 décembre 2018 au Palais Royal à Rabat, M. Mohamed Bachir Rachdi que le Souverain a nommé président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption », indique un communiqué du palais royal.

Le roi « a mis l’accent sur l’importance que le Souverain ne cesse d’accorder à la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, tant au niveau du fonctionnement des administrations et établissements publics et son impact sur les services rendus aux citoyens, qu’au niveau des répercussions négatives de ce fléau sur les différents secteurs de l’économie nationale et sur la réalisation d’un développement durable et équilibré », est-il précisé.

Le nouveau président aura pour mission « d’œuvrer à la mise en oeuvre optimale des missions confiées par la Constitution à cette instance nationale, notamment en ce qui concerne la prise d’initiative, la coordination, la supervision de l’exécution et le suivi des politiques de lutte contre la corruption, la contribution à la moralisation de la vie publique, la consécration des principes de bonne gouvernance, de la culture du service public, et de l’intérêt général, ainsi que des valeurs de la citoyenneté responsable. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Instance nationale de probité et de lutte contre la corruption - Mohamed Bachir Rachdi

Aller plus loin

Maroc : la lutte contre la corruption renforcée

Le Maroc a fait de la lutte contre la corruption une priorité nationale. Dans ce sens, le royaume s’est doté d’un arsenal juridique sophistiqué et s’évertue également à mettre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Académie Mohammed VI, un vivier de qualité au service du football marocain

Pensée et inaugurée en 2009 par le roi Mohammed VI, l’académie Mohammed VI (AMF) est devenue, au fil des ans, un vivier de qualité au service du football marocain, mais aussi du football français. Le Maroc doit en partie sa percée à la coupe du monde...

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

Le roi Mohammed VI félicite l’équipe du Maroc de football

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de football suite à leur exploit à la Coupe du Monde de la FIFA, qui s’est déroulée au Qatar.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Coupe arabe de futsal : le roi félicite les joueurs

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de futsal qui a remporté, vendredi à Djeddah, la septième édition de la Coupe arabe de futsal.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...