Recherche

Un MRE de France risque l’expulsion pour radicalisation

© Copyright : DR

14 novembre 2021 - 18h40 - Marocains du monde - Par: A.P

Le tribunal correctionnel de Montauban a ordonné le placement en détention du Marocain, Mohamed A., en attendant son expulsion au Maroc. Il avait été condamné en juillet pour risque de radicalisation.

Le jeune homme de 32 ans, au casier judiciaire vierge, réside en France depuis 11 ans et a fait l’objet en juillet, d’une mesure d’expulsion, fait savoir La Dépêche. Le prévenu souffre de psychose schizophrénique et peut devenir « dangereux » en termes de « radicalisation et d’apologie du terrorisme » s’il ne suit pas un traitement, indique le parquet.

À lire : La Cour européenne valide l’expulsion d’un Marocain par la France

Mais jusque-là, l’expulsion du Marocain n’a pu être effective pour des raisons administratives. Dimanche dernier, il a été assigné à résidence, après avoir passé 90 jours au centre de rétention. Le même jour, il « viole » cette ordonnance du juge en prenant la route de Moissac pour dit-il, rendre visite à ses proches. « Je cherchais le soutien de ma famille. Je n’ai rien commis de grave, je n’ai blessé aucun citoyen français », se défend-il.

À lire : Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

Après ce manquement, le parquet demande au juge de le condamner à 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. « C’est rare pour un casier vierge, mais c’est la seule manière de garantir qu’il n’y ait pas de trouble à l’ordre public, et qu’il suive son traitement », a-t-il souligné. Le juge a accepté la demande du parquet, malgré l’expertise psychiatrique apportée par la défense qui assure que le prévenu « ne représente pas un danger pour lui-même, ni pour autrui ».

Mots clés: France , Droits et Justice , Expulsion

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact