Meurtre de Badr à Casablanca : « l’enfant de riche » devant la justice

16 décembre 2023 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’affaire du jeune Badr, qui avait été tué après avoir été écrasé par la voiture d’un « gosse de riche » à Casablanca, devrait bientôt passer devant la justice.

Le meurtre brutal du jeune Badr, écrasé par une voiture après avoir été sévèrement battu sur le parking d’un restaurant de restauration rapide, a provoqué un tollé au Maroc, notamment sur les réseaux sociaux, rappelle Alyaoum24.

A lire : Meurtre de Casablanca : des révélations choquantes sur l’accusé

Le principal accusé, surnommé « le fils gâté » par les internautes, n’en est pas à sa première implication dans une affaire de meurtre. Déjà en 2018, il avait été mêlé à la mort d’un autre jeune, écopant d’une simple amende. En appel, sa peine a été alourdie à un an d’emprisonnement ferme et à une amende de 30 000 dirhams, assortie d’une suspension de permis de conduire de deux ans.

L’enquête policière, menée par la brigade d’Anfa, a conduit à l’arrestation de cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans le meurtre.

Les suspects de cette affaire sont accusés de meurtre, formation d’une bande criminelle, vol qualifié, tentative de meurtre et complicité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Procès - Homicide - Badr Bouljoihel

Aller plus loin

Meurtre de Casablanca : des révélations choquantes sur l’accusé

Le meurtrier présumé de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, tué à la sortie d’un restaurant, à...

Du nouveau dans l’affaire Badr, froidement assassiné à Casablanca

La Cour d’appel de Casablanca vient de reporter au 20 février l’examen du dossier des accusés du meurtre du jeune Badr, froidement assassiné dans la ville. Un énième report...

Affaire Badr Bouljoihel : peine de mort requise

La peine capitale a été requise contre l’Ould Lefchouch (gosse de riche) jugé devant la Cour d’appel de Casablanca pour le meurtre de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans,...

Le meurtre de Badr à Casablanca : de l’argent pour éviter le procès ?

Des membres des familles des cinq suspects accusés d’homicide volontaire et de constitution d’une bande criminelle ont proposé à la mère de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.