Le meurtre de Badr à Casablanca : de l’argent pour éviter le procès ?

9 décembre 2023 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des membres des familles des cinq suspects accusés d’homicide volontaire et de constitution d’une bande criminelle ont proposé à la mère de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, tué fin juillet à la sortie d’un restaurant, à Casablanca, de "grandes sommes d’argent".

Quatre mois après, la famille de Badr Bouljoihel est toujours sous le choc. "À partir de ce que les gens ont raconté après avoir visionné la vidéo (de l’assassinat de son fils, NDLR), la scène s’est dessinée dans la tête, ce n’est même plus la peine de la voir. C’est très dur pour moi", déplore Fatima dans un témoignage parvenu à TelQuel. Elle ajoute : "Je ne souhaite à personne de vivre ce que vis avec les enfants. Personne ne supporte la séparation avec Badr, ni moi, ni sa famille et ses amis".

À lire : Un Jeune doctorant victime d’un crime atroce à Casablanca

Badr Bouljoihel, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, a été tué dans la nuit du 30 juillet dans un parking du McDonald’s Aïn Diab. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit des individus -des gosses de riche- asséner des coups violents au jeune homme de 23 ans. L’un des agresseurs, propriétaire d’un gros 4 × 4 Audi Q8, monte dans son véhicule pour écraser le corps du jeune Badr. Ce crime horrible avait secoué Aïn Diab, un quartier huppé de Casablanca. Au lendemain du drame, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé l’arrestation par la police judiciaire de Casablanca, en coordination avec leurs homologues de Laâyoune, du principal suspect.

À lire : Meurtre de Casablanca : des révélations choquantes sur l’accusé

Quatre autres suspects seront par la suite interpellés. Tous sont accusés accusés d’homicide volontaire et de constitution d’une bande criminelle. Les familles de ces suspects ont proposé de "grandes sommes d’argent", assure Fatima. Elle dit avoir décliné leur proposition. Son souhait, c’est que "justice soit rendue à fils". La mère de Badr a fait savoir que l’enquête policière menée sous la supervision du parquet a été "clôturée il y a cinq semaines". Reste donc à fixer la date du début du procès. La mère de famille réclame une peine maximale pour les cinq accusés dans cette affaire. Comprendre : la peine de mort qui n’a plus été appliquée au Maroc depuis 1993. "L’opinion publique suit de près cette affaire et plusieurs personnes me demandent où elle en est. Je leur réponds que je fais confiance à la justice et que le parquet fera le nécessaire", affirme Fatima.

À lire : Du nouveau sur le meurtre de Wassim (3 ans) en Belgique

Le principal suspect est un homme connu de la justice. En 2018, il avait été condamné à 7 500 dirhams pour homicide involontaire, ainsi que deux autres amendes de 300 dirhams chacune pour son implication dans un accident mortel de la circulation. À l’époque, le Parquet avait interjeté appel. L’année suivante, le prévenu a vu sa peine s’alourdir. Il avait écopé d’un an de prison ferme, d’une amende de 30 000 dirhams et du retrait de son permis de conduire pour une durée de deux ans. Sauf que ce jugement n’est pas encore définitif, donc il n’a toujours pas été mis à exécution. "Si justice avait été rendue aux premières victimes, tout cela ne serait pas arrivé", regrette la mère de la victime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Kenitra - Homicide - Badr Bouljoihel

Aller plus loin

Meurtre de Badr à Casablanca : « le gosse de riche » a-t-il soudoyé un témoin ?

L’audition des accusés dans l’affaire du meurtre de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, tué fin...

Un Jeune doctorant victime d’un crime atroce à Casablanca

Un crime des plus horribles a secoué Ain Diab, quartier huppé de Casablanca. Un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia,...

Royaume-Uni : des révélations sur le MRE jugé pour meurtre et tentative de meurtre

Au Royaume-Uni, des révélations ont été faites sur le quadragénaire marocain qui a tué un homme de 70 ans et tenté de tuer un autre près de Tees Street, Hartlepool.

Du nouveau dans l’affaire Badr, froidement assassiné à Casablanca

La Cour d’appel de Casablanca vient de reporter au 20 février l’examen du dossier des accusés du meurtre du jeune Badr, froidement assassiné dans la ville. Un énième report...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.