Meurtre de Badr à Casablanca : « le gosse de riche » a-t-il soudoyé un témoin ?

6 mars 2024 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’audition des accusés dans l’affaire du meurtre de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, tué fin juillet à la sortie d’un restaurant à Aïn Diab, se poursuit à la Cour d’appel de Casablanca. Un témoin est revenu sur ses premières déclarations.

Badr Bouljoihel, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, a été tué dans la nuit du 30 juillet 2023 sur un parking du McDonald’s à Aïn Diab. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit des individus asséner des coups violents au jeune homme de 23 ans. L’un des agresseurs, propriétaire d’un gros 4 × 4 Audi Q8, monte dans son véhicule pour écraser le jeune Badr. Ce crime horrible avait secoué Aïn Diab, un quartier huppé de Casablanca.

À lire :Affaire Badr : la famille de la victime réclame la peine de mort

Lors de l’audience de mardi, l’accusé A.R, surnommé “Didi”, a été entendu par la Cour d’appel de Casablanca. Il est revenu sur ses premières déclarations en affirmant qu’il était celui qui conduisait la voiture qui écrasé le jeune Badr fin juillet 2023. Auparavant, il avait déclaré que A.S., le principal accusé surnommé « Ould Fchouch (gosse de riche) », était celui qui conduisait la voiture lors du meurtre. A.R. a par ailleurs assuré au juge qu’il n’avait pas l’intention d’écraser le jeune Badr. « Je n’avais pas l’intention de l’écraser, mais notre intention était de fuir et je n’ai pas vu Badr étendu sur le sol, ce que j’ai vu était juste un groupe de personnes, « la bande » et je suis passé après leur fuite ».

À lire :Meurtre de Badr à Casablanca : « l’enfant de riche » devant la justice

« Avez-vous un permis de conduire ? Savez-vous techniquement comment conduire une voiture à quatre roues motrices automatique, alors que vous n’avez jamais conduit de voiture et que vous n’avez pas de permis en premier lieu ? », a demandé l’avocat de la partie civile à A.R. L’accusé perd ses moyens et commence à bégayer sans tenir de propos cohérents. De quoi faire planer des doutes sur ses déclarations. Le « gosse de riche » a-t-il soudoyé cet accusé pour qu’il change ses premières déclarations ? À l’issue de l’une des précédentes audiences, Fatima, la mère de Badr affirmait que la famille du principal suspect exerce des pressions sur elle pour qu’elle retire sa plainte. « Ils ont offert de l’argent et des propriétés, et ont même envoyé des intermédiaires », avait-elle expliqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Mohammedia - Homicide - Badr Bouljoihel

Aller plus loin

Le meurtre de Badr à Casablanca : de l’argent pour éviter le procès ?

Des membres des familles des cinq suspects accusés d’homicide volontaire et de constitution d’une bande criminelle ont proposé à la mère de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23...

Affaire Badr Bouljoihel : peine de mort requise

La peine capitale a été requise contre l’Ould Lefchouch (gosse de riche) jugé devant la Cour d’appel de Casablanca pour le meurtre de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans,...

Du nouveau dans l’affaire Badr, froidement assassiné à Casablanca

La Cour d’appel de Casablanca vient de reporter au 20 février l’examen du dossier des accusés du meurtre du jeune Badr, froidement assassiné dans la ville. Un énième report...

Affaire Badr : la famille de la victime réclame la peine de mort

Alors que le procès du meurtrier de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, tué fin juillet à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.