Un Jeune doctorant victime d’un crime atroce à Casablanca

1er août 2023 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un crime des plus horribles a secoué Ain Diab, quartier huppé de Casablanca. Un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et techniques de Mohammedia, a été tué à la sortie d’un restaurant.

Tout est parti d’une dispute entre Badr Bouljoihel venu dîner avec deux de ses amis pour célébrer l’obtention de son visa Canada dans un restaurant et une bande de cinq jeunes autour d’une fille que « chacun voulait probablement pour lui ». Dans la foulée, les agents de sécurité et certains clients du restaurant sont intervenus pour séparer les bagarreurs et calmer les esprits.

À lire : Maroc : un vieillard tué pour une cigarette

Quelques moments après, les esprits s’échauffent à nouveau. Alors qu’ils se dirigeaient vers le parking du restaurant, Badr et ses amis ont été surpris par les cinq jeunes hommes, rapporte Maroc Hebdo. Munis de bâtons, ceux-ci ont asséné des coups violents contre au jeune doctorant-chercheur. Il meurt sur le coup. L’un des agresseurs, propriétaire d’un gros 4 × 4 Audi Q8, monte dans son véhicule pour écraser le corps du jeune Badr.

À lire :Un Marocain abattu devant ses enfants en région parisienne

Après leur forfait, les assassins présumés qui seraient des gosses de riche ont pris la fuite avant l’arrivée des éléments de la police judiciaire de Casablanca. Le principal accusé a enlevé la plaque d’immatriculation de son véhicule. Seules les caméras de surveillance pourraient aider les enquêteurs à identifier les auteurs présumés de ce crime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Mohammedia - Criminalité

Aller plus loin

Un Italien tué près d’Agadir

La police judiciaire d’Agadir a arrêté vendredi trois hommes âgés de 23 à 40 ans en tant qu’auteurs présumés de la violente agression qui a coûté la vie à Luciano Calzini, un...

Affaire Badr Bouljoihel : nouvelle décision de la Cour d’appel de Casablanca

La Cour d’appel de Casablanca a tenu mardi une deuxième audience sur le meurtre de Badr Bouljoihel, un jeune homme de 23 ans, doctorant-chercheur à la faculté des sciences et...

Drame à Tanger : un automobiliste tué par une pierre lancée d’un pont

Un homme de 34 ans, manifestant des signes de troubles mentaux, a été arrêté mercredi 12 juillet par la police judiciaire de Tanger, selon les autorités locales. Il est...

Maroc - Israël : reconnaissance mutuelle du permis de conduire

Le Maroc et Israël ont entériné lundi à Rabat trois accords visant à renforcer la coopération dans le domaine du transport, notamment la reconnaissance mutuelle des permis de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.