Immobilier, la demande de moyen standing de plus en plus forte

27 mai 2008 - 22h48 - Economie - Ecrit par : L.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Iskane Expo a revu sa stratégie pour sa seconde édition. Le salon, qui s’est déroulé du 22 au 25 mai à la foire de Casablanca, a fait la part belle au moyen et haut standing, tout en introduisant la dimension internationale. En effet, cette année, des promoteurs français, espagnols, tunisiens et du Golfe sont venus exposer leurs offres.

« Cette année, nous avons eu des visites plus qualitatives que quantitatives », souligne Abdelhamid Ababou, directeur de projet du salon. « Il y a eu plus de ciblage, nous avons visé des personnes intéressées par l’achat d’une résidence principale et secondaire. Ce qui fait qu’on a eu peu de gens qui venaient pour flâner ».

Et, apparemment, cette stratégie a porté ses fruits, puisque bon nombre d’exposants ont conclu affaire. Il n’y avait que l’embarras du choix en agences et promoteurs immobiliers (Al Omrane, CIH, Capital Foncier), organismes de crédit ( Caisse centrale de garantie, Wafa Immobilier), et autres banques (BMCE Bank, BCP, Crédit du Maroc). Certains exposants, comme Marina d’Or, ont été tout le temps débordés. D’autres, comme les jeunes investisseurs du nord du Maroc, s’attendaient à de meilleurs résultats. « Il y a eu peu de concrétisations d’achat », selon Rachid Ayyad, gérant du stand. « Mais il y a eu au moins de la communication avec les visiteurs, au sujet de nos produits. Les Marocains sont plus intéressés par les résidences secondaires dans le sud. Dans le nord, 30% des acquéreurs sont des étrangers ».

Les principales nouveautés cette année ont été la présence d’acteurs parallèles au secteur de l’immobilier, mais dont le rôle n’est pas souvent mis en lumière. Ainsi, un hommage a été rendu à l’Association des femmes architectes du Maroc (AFAM), présidée par Nadia Bouayad Guessous, qui œuvre pour faire sortir ses consoeurs de l’ombre. Cette association, qui existe depuis 2004, compte actuellement 44 adhérentes venant des secteurs public et privé. Les travaux de certaines d’entre elles étaient d’ailleurs exposés. « Notre première préoccupation est la communication », nous confie-t-elle. « La femme architecte est adhérente à l’ordre de la profession, elle a de grandes capacités ». Nadia Bouayad a tenu, dans le cadre du salon, une conférence autour du thème « Habitat social, quel vécu ? ». Le débat a porté sur l’importance de l’implication du citoyen dans l’aménagement de son espace, ainsi que dans les décisions administratives le concernant.

Autre invité discret, la Chambre nationale du notariat moderne au Maroc, dont la présence au salon visait notamment à démystifier le rôle tenu par leur profession dans les transactions immobilières. Nadia El Gaouzi El Hafed, notaire, a particulièrement insisté sur l’importance de ce dernier. « Le notaire est un partenaire incontournable, dont on a besoin au moins une fois dans sa vie. C’est un conseiller juridique, fiscal, qui contribue à régler des problèmes et à éclaircir des situations difficiles pour le client ».

Le crédit immobilier en vogue

Le crédit immobilier a plutôt le vent en poupe au Maroc. Selon Bank Al-Maghrib, à fin janvier 2008, une croissance de 44,8% a été enregistrée par rapport à la même période l’année précédente. Le montant du crédit à l’immobilier a représenté 107,82 milliards de DH, et celui du concours à l’économie a avoisiné les 439,18 milliards de DH, soit un taux de contribution de 24,55%.

Les investissements directs étrangers à l’immobilier ont atteint une part de 7,3 milliard de DH en 2007, contre 4,1 milliards de DH en 2006, selon les chiffres avancés par l’Office des changes.

Quant aux crédits accordés dans le cadre du Fogarim (Fonds de garantie pour les revenus irréguliers et modestes), jusqu’au 5 mai 2008, ils ont atteint un montant de 5,07 milliards de DH de prêts accordés.

Source : L’Economiste - Adam Berrada

Sujets associés : Immobilier - Consommation

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Immobilier

Les Marocains, premiers acquéreurs de logements en Aragon

En 2020, les Marocains ont acheté plus de logements en Aragon, dans le nord de l’Espagne, selon les statistiques du registre immobilier de l’état civil.

Maroc : 500 000 ménages ont bénéficié de reports de crédit

À fin septembre 2020, le nombre de bénéficiaires du report des échéances des crédits bancaires immobiliers et à la consommation pour les personnes impactées par la crise sanitaire liée au Covid-19, mis en place le 19 mars dernier par le Comité de veille...

Maroc : des promoteurs immobiliers épinglés pour fausses factures

Plusieurs promoteurs immobiliers ont été récemment épinglés à Tanger, Casablanca et Marrakech pour leur implication dans des affaires de fausses factures. Le montant total de ces factures fictives émises par « 46 sociétés inscrites au registre du commerce de...

France : des agences immobilières épinglées pour discrimination raciale

Les personnes originaires du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne sont discriminées par les agences immobilières en France, selon les résultats d’un sondage publié par SOS Racisme.

L’anarchie foncière règne à Casablanca

Les biens fonciers de la ville de Casablanca font l’objet d’un recensement en vue de la réalisation de projets de développement. Il en ressort que 1 875 biens fonciers dans huit arrondissements communaux de la métropole ont fait l’objet d’une...

Consommation

Maroc- Algérie : Les échanges commerciaux continuent

Les relations entre les deux « pays frères », le Maroc et l’Algérie, n’ont jamais été un long fleuve tranquille et depuis quelques mois, elles se sont encore endurcies avec l’éternelle question du Sahara. Mais ce différend a-t-il empêché les échanges...

Maroc : la production d’électricité a chuté de 4,1 % à fin 2020

La production d’électricité au Maroc a chuté de 4,1 % à fin 2020, après une hausse de 17,2 % en 2019. C’est ce qu’indique la Direction du trésor et des finances extérieures (DTFE) du ministère des Finances dans sa dernière note de conjoncture parue en janvier...

Espagne : alerte sur la présence d’histamine dans des sardines marocaines

L’Agence espagnole de sécurité alimentaire et de nutrition (AESAN) a lancé une alerte concernant la présence d’histamine dans un lot de sardines fumées à l’huile de tournesol d’origine marocaine de la marque El...

Voici les voitures les plus vendues au Maroc en 2022

Sur l’ensemble de l’année 2022, les ventes de véhicules neufs ont connu une baisse, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Les Marocains boudent la pastèque

Les prix de la pastèque marocaine sont en forte baisse sur le marché local et international alors que la campagne de récolte bat son plein. En cause, plusieurs facteurs dont le plus en vue, est la campagne menée sur les résidus chimiques et l’utilisation...