Les MRE sous enquête : surfacturation et séisme au Maroc

18 septembre 2023 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, des entreprises dirigées par des Marocains sont soupçonnées de profiter de la solidarité envers les victimes du tremblement de terre du 8 septembre pour sortir illégalement des capitaux du royaume. L’administration des Douanes et l’office des changes mènent des enquêtes sur l’évasion des capitaux.

Des entreprises spécialisées dans l’import-export et domiciliées au Maroc y compris celles dirigées par les MRE sont dans le viseur de l’administration des Douanes et l’office des changes. Elles auraient surfacturé d’importantes commandes de tentes, de couvertures et de produits alimentaires destinés aux victimes du séisme dévastateur jamais connu au Maroc depuis 1960, rapporte Assabah, précisant que les factures et documents d’importation présentés aux services des Douanes « mentionnent des montants qui dépassent largement le prix réel » de ces produits et denrées alimentaires importés de Chine. Ces sociétés auraient surestimé la valeur de leurs importations, afin de faire sortir illégalement du pays des capitaux. Elles récupèreraient ensuite la différence auprès de leurs partenaires pour éventuellement les placer à l’étranger.

À lire : Séisme au Maroc : les MRE montrent l’exemple

Ces mêmes sociétés s’acquitteraient du paiement de leurs factures auprès de leurs fournisseurs, tout en accomplissant l’ensemble des démarches administratives requises, afin de sortir illégalement des capitaux du royaume. De quoi éveiller les soupçons de l’administration des Douanes qui mène une enquête sur ce cas d’évasion de capitaux. Des sources du quotidien arabophone évoquent des « opérations fictives qui, dans la plupart des cas, n’ont pas été achevées » et pointent une complicité entre les dirigeants des sociétés incriminées et des entrepreneurs en Chine. Ces derniers seraient chargés de produire, à leur demande, des factures aux montants “exagérés”. De son côté, l’Office des changes mène, lui aussi, une enquête sur cette affaire. Il passe au peigne fin l’ensemble de la comptabilité des entreprises soupçonnées dont les gérants sont des MRE.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Inditex, entre business et solidarité : 3 millions d’euros pour le Maroc

Le géant du textile espagnol Inditex, qui a un cluster dans le village d’Oukaïmeden situé dans la province d’Al Haouz, épicentre du séisme qui a frappé le Maroc dans la nuit du...

Séisme au Maroc : plus de 5 milliards de dirhams collectés pour aider les victimes

Depuis le 9 septembre, les institutions, collectivités, entreprises nationales et internationales, personnalités et associations se mobilisent pour venir en aide aux victimes du...

Séisme au Maroc : « Une journée de masse salariale » pour la solidarité

Le président de la Maison de la diaspora marocaine, Jamal Belahrach, demande aux chefs d’entreprises installées au Maroc de contribuer à la solidarité nationale à hauteur d’une...

Séisme au Maroc : les MRE montrent l’exemple

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) se mobilisent pour venir en aide aux victimes du séisme dévastateur qui a frappé la province d’Al-Haouz la semaine dernière.

Ces articles devraient vous intéresser :

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Séisme au Maroc : Maes a tenu sa promesse

Le rappeur Maes a tenu sa parole de venir en aide aux victimes du puissant et dévastateur tremblement de terre survenu au Maroc le 8 septembre.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le beau geste d’un joueur d’Arsenal envers les victimes du séisme au Maroc

Touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre qui a frappé le Maroc dans la nuit du 8 au 9 septembre et a fait près de 3000 morts, plus de 6 125 blessés et causé d’énormes dégâts matériels, Bukayo Saka, l’attaquant d’Arsenal, a fait un...

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Gad Elmaleh : gros chèque pour les victimes du séisme au Maroc

L’humoriste marocain Gad Elmaleh a tenu sa promesse de venir en aide aux victimes du puissant et dévastateur tremblement de terre qui a frappé le Maroc.