Nabyla Maan, jeune chanteuse marocaine à l’Olympia

11 mai 2007 - 01h37 - Culture - Ecrit par : L.A

Jeune star montante de la chanson marocaine, Nabyla Maan va partager la vedette le 18 mai prochain à l’Olympia avec Nass El Ghiwane. Pour elle, c’est une consécration, une source de fierté. « Autant je suis heureuse et fascinée par un rêve qui se réalise enfin, autant je sens ce passage à l’Olympia comme une responsabilité, et je travaille très dur pour être à la hauteur », confie-t-elle.

Dès son retour à Casablanca, Nabyla va s’enfermer pendant un mois et demi pour préparer son baccalauréat, passeport indispensable pour pouvoir entamer des études de littérature française. Si Nabyla veut poursuivre ses études, cela ne l’empêchera pas de continuer à s’adonner à sa passion de toujours, la chanson.

Depuis toute petite, elle aime chanter. Et sa particularité, c’est qu’elle chante tout aussi bien le chaâbi marocain que la chanson classique orientale (Oum Kalsoum, Fayrouz…) et la chanson occidentale (Jacques Brel, Aznavour, Piaf ou Céline Dion).

Encouragée et coachée par sa tante maternelle Ouafae Bennani et par ses parents, elle a enregistré son premier album à l’âge de 17 ans. Intitulé « D’nya », il contient une quinzaine de chansons, en arabe et en français, qu’elle a pour la plupart composées elle-même. Nabyla est également l’auteur des paroles de deux ou trois chansons, les autres étant signées par des membres de sa famille.

Dès sa sortie, l’album ne passe pas inaperçu, et certaines de ses chansons sont régulièrement sur les ondes de plusieurs stations de radio nationales.

Des chanteurs font appel à elle pour réaliser des duos (Malek, Omar Sayed et Saïd Mosker). Les organisateurs de festivals la sollicitent pour donner des concerts (Mawâzine, Jeunes talents gnaouis, Festival du Film de femme à Salé…) Elle participe également à des soirées télévisées, et des reportages audiovisuels lui sont consacrés sur les deux chaînes de télévision nationales. Enfin, elle anime régulièrement depuis quelques années des soirées de gala au profit d’associations humanitaires.

Récemment, elle s’est faite remarquer par Maïa Vion, écrivaine française, passionnée d’art. « Dès que je l’ai entendue chanter Piaf, sa belle voix m’a donné des frissons, et j’ai eu envie de réaliser un projet de comédie musicale où elle serait la vedette principale ». Aujourd’hui, le projet est en train de devenir réalité. Nabyla interprétera en effet le rôle de « la môme » dans une comédie musicale intitulée « Piaf toujours ». La première représentation est prévue le 16 novembre prochain au Théâtre Mohammed-V à Rabat. Outre Nabyla Maan, la troupe est composée de chanteurs et de musiciens marocains et français et de danseurs espagnols. Elle sera ensuite en tournée dans les principales grandes villes du pays, puis à l’étranger.

Ce sera ainsi une occasion pour la jeune fassie de se faire connaître davantage auprès du public.

L’Economiste - Nadia Belkhayat

Sujets associés : Paris - Concert - Nass El Ghiwane - Nabyla Maan

Ces articles devraient vous intéresser :