Nîmes : 3 ans de prison pour du cannabis marocain dans un camion de tomates

18 juin 2020 - 08h30 - Monde - Ecrit par : S.A

La chambre correctionnelle de Nîmes a condamné, mardi 16 juin, Mohamed Belal à trois ans de prison et son ami Mostafa Znagui, à deux ans et six mois pour transport et détention de stupéfiants dans une cargaison de tomates.

L’affaire remonte au 8 janvier 2019. Les enquêteurs de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTRIS) ont découvert, lors du contrôle d’un camion à Marguerittes, sept "valises marocaines" contenant 234 kg de résine de cannabis et 21 kg d’herbe dans quatre sacs soigneusement cachés au milieu d’une cargaison de tomates, rappelle Midi libre.

Depuis le Perthus, les enquêteurs suivaient ce camion immatriculé au Maroc et qui avait transité par l’Espagne. Le camion arrive à Saint-Jean-de-Vedas, quitte l’A9, se retrouve sur une zone isolée et non éclairée, puis disparaît. Le conducteur Mohamed Belal était en compagnie d’un ami, Mostafa Znagui. Tous deux avaient été interpellés par la police.

"Je me suis trompé de direction, affirme Mohamed Belal lors de sa comparution, mardi, devant la chambre correctionnelle à Nîmes. Je pensais que je transportais des tomates. Je ne savais pas qu’il y avait du cannabis dans le camion." La cargaison de tomates devait être livrée à Perpignan. Mais les deux hommes ont reçu un appel leur demandant de poursuivre leur route jusqu’aux Pays-Bas, déclare Mohamed Belal.

Le représentant du parquet a requis trois ans de prison contre chacun des prévenus, précise la même source. Leurs avocats Adil Abedalloui et Laura Fabre ont réussi à obtenir la relaxe pour les faits d’acquisition, d’offre ou de cession, et d’emploi de produits stupéfiants. Le verdict tombe : Mohamed Belal et Mostafa Znagui ont écopé des peines respectives de trois ans de prison et deux ans et six mois de prison pour le transport et la détention de stupéfiants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Prison - Nîmes

Aller plus loin

France : l’un des plus gros trafiquants du cannabis marocain désormais libre

Sofiane Hambli, 45 ans, l’un des plus gros trafiquants du cannabis marocain et informateur de la police a recouvré la liberté, mardi. Ainsi en a décidé un juge des libertés et...

Opération anti-drogue à Agadir : six personnes interpellées

Six individus âgés entre 36 et 46 ans ont été interpellés par le service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir. Il leur est reproché leur implication présumée dans un...

France : l’un des plus gros trafiquants du cannabis marocain à nouveau arrêté

Les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la direction régionale de la police judiciaire de Paris ont réussi à interpeller Sofiane Hambli, 45 ans, l’un des plus gros...

Grosse prise de cannabis marocain en France

Les gendarmes de la Section de recherches de Montpellier ont réussi à interpeller deux présumés trafiquants de drogue et à saisir 810 kilos de résine de cannabis marocain et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.