Nouvelle mise en garde de l’Algérie au Maroc

15 avril 2022 - 14h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’Algérie persiste à accuser le Maroc de fomenter des attaques contre des commerçants et autres civils au Sahara. Son envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani fait une mise en garde : « un éventuel débordement de ces actions bellicistes sur le territoire national algérien sera considéré comme un casus belli ».

Dans une interview accordée à TSA, Amar Belani revient sur les attaques contre les commerçants et autres civils dans les territoires du Sahara et en évoque les dessous et les motivations. « L’objectif non dissimulé de l’occupant marocain est de faire entrave au commerce entre l’Algérie et la Mauritanie, notamment depuis la visite du président mauritanien en Algérie et la conclusion de l’accord intergouvernemental portant réalisation de la route devant relier le Sud de l’Algérie à la ville mauritanienne de Zouerat. Cette prétendue ’no go zone’ vise en particulier à contrer le rapprochement algéro-mauritanien, notamment dans le domaine des échanges commerciaux », a-t-il expliqué.

À lire : L’Algérie accuse le Maroc de « terrorisme d’Etat »

Selon lui, Rabat est conscient que le renforcement des échanges entre l’Algérie et la Mauritanie donnera à ce dernier pays une plus grande marge de manœuvre concernant la question stratégique de la diversification de ses courants d’échanges. « Actuellement, le marché domestique mauritanien est dépendant des agrumes et autres produits de consommation marocains qui transitent par le passage illégal et contesté de Guerguerat », a-t-il fait savoir, convaincu que « le Maroc redoute sérieusement que cette carte de quasi-monopole ne soit démonétisée par la route entre Tindouf et Zouerat, projet qui devrait permettre à la Mauritanie de prendre ses distances vis-à-vis d’un régime expansionniste qui rêve toujours d’un Grand Maroc dont les frontières fantasmées bordent le fleuve Sénégal ».

À lire : Réaction d’un haut responsable algérien sur la visite de Sanchez au Maroc

« Ces assassinats planifiés et prémédités froidement par le gouvernement marocain ne resteront pas sans conséquences », menace le diplomate algérien. Et de mettre en garde le Maroc : « Un éventuel débordement de ces actions bellicistes sur le territoire national algérien sera considéré comme un casus belli même si l’Algérie proclame qu’elle ne fera la guerre qu’en état de légitime défense ».

Sujets associés : Algérie - Sahara Marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Réaction d’un haut responsable algérien sur la visite de Sanchez au Maroc

Un haut responsable algérien a réagi à la visite du président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez au Maroc faisant suite au changement de position de l’Espagne sur la question...

L’Algérie accuse le Maroc de « terrorisme d’Etat »

L’Algérie a accusé le Maroc de fomenter en dehors de ses frontières internationalement reconnues des attaques contre des civils innocents, ressortissants de trois pays de la...

Algérie : nouvelle mise en garde de Said Chanegriha au Maroc

En crise avec le Maroc, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’État-major de l’Armée nationale populaire (ANP) avertit tous ceux qui « s’aventurent » à porter atteinte à...

L’Algérie accuse le Maroc d’être derrière le rapport de l’UNICEF

Le Maroc est une fois de plus dans le viseur de l’Algérie. Cette dernière l’accuse d’avoir orienté le rapport de l’UNICEF sur les conditions de vie des jeunes algériens qui porte la...

Nous vous recommandons

Algérie

Gazoduc : la décision algérienne n’aura pas d’effet immédiat sur le Maroc

La rupture du contrat du Gazoduc Maroc-Europe par l’Algérie n’aura qu’un impact insignifiant sur la performance immédiate du système électrique national.

Algérie : Said Chanegriha accuse à nouveau le Maroc

Le chef de l’armée algérienne Said Chanegriha a, une fois encore, mis en garde le Maroc qui, selon lui, multiplie sa provocation envers l’Algérie.

Et si l’Algérie et le Maroc organisaient conjointement la CAN 2025 ?

L’ancien international marocain Abdeslam Ouaddou s’est prononcé sur le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) à la Guinée et le fait que le Maroc et l’Algérie aient déposé leur candidature pour accueillir ce grand rendez-vous...

Algérie : près de 200 ressortissants rapatriés du Maroc

L’Algérie poursuit le rapatriement de ses ressortissants bloqués au Maroc pour cause du coronavirus. 184 Algériens ont regagné leur pays, mercredi 26 août, dernier à bord d’un vol de la compagnie aérienne...

Gazoduc Maghreb-Europe : non au « chantage inacceptable » de l’Algérie

Des députés italiens ont dénoncé « le chantage inacceptable » de l’Algérie qui a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, arrivé à expiration le 31 octobre dernier.

Sahara Marocain

Pedro Sanchez appelle à « relancer les négociations » sur le Sahara marocain

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez reconnaît le caractère stratégique des relations de son pays avec le Maroc. Le responsable espagnol a invité la communauté internationale à « relancer les négociations » sur le Sahara marocain sous l’égide de...

Arancha Gonzalez Laya : « L’Espagne a besoin d’une relation stable avec le Maroc »

L’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a soutenu que « l’Espagne a besoin d’une relation stable à long terme avec le Maroc », avec une plus grande implication de l’Union...

L’Algérie déroutée par le soutien américain au Maroc

La reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis et son appui militaire au royaume seraient à la base de l’animosité de l’Algérie envers le Maroc.

Sahara : la Russie lance un appel au Maroc et au Polisario

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, la Russie appelle le Maroc et le Polisario à dialogue direct pour régler le conflit du Sahara.

Le Maroc exigera de l’Espagne le contrôle de l’espace aérien au Sahara

Le Maroc envisage de contrôler l’espace aérien au-dessus du Sahara. La proposition sera débattue lors de la prochaine réunion de haut niveau avec l’Espagne prévue en novembre, mais qui pourrait être...