Réaction d’un haut responsable algérien sur la visite de Sanchez au Maroc

9 avril 2022 - 17h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Un haut responsable algérien a réagi à la visite du président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez au Maroc faisant suite au changement de position de l’Espagne sur la question du Sahara.

« S’agissant de cette visite précipitée à Rabat, il est clair que le monarque marocain s’est empressé de lancer une bouée de sauvetage à Pedro Sanchez qui s’est retrouvé extrêmement isolé sur la scène politique intérieure et dont le gouvernement redoute, à juste titre, quelques décisions douloureuses susceptibles d’être prises par l’Algérie dans le cadre d’une réponse globale à ce revirement opportuniste […] », a déclaré un haut responsable algérien dans une interview accordée à TSA.

À lire : Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

Selon lui, cette visite n’a vraiment pas comblé les attentes du président du gouvernement espagnol. « Par-delà les quelques mesures annoncées dans la déclaration conjointe qui a sanctionné la visite de Pedro Sanchez à Rabat (circulation des personnes, migration, liaisons maritimes, etc.), il faut savoir que c’est le statut des deux enclaves de Ceuta et Melilla qui était au cœur des calculs stratégiques du chef du gouvernement espagnol. Or, sur ce point décisif, il n’a rien obtenu », a expliqué le haut responsable algérien, affirmant que les Marocains ont refusé catégoriquement toute mention, fût-elle implicite, du respect « de l’intégrité territoriale » de l’Espagne.

À lire : Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

« En définitive, l’Espagne de Pedro Sanchez a perdu son âme pour un plat de lentilles et le Makhzen […], reviendra, tôt ou tard, à la charge sur les deux présidés qu’il considère comme étant une ’cause nationale’ au même titre que le Sahara occidental […] », a-t-il conclu.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Diplomatie - Sahara Marocain

Aller plus loin

Officiel : les liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne rétablies

C’est désormais officiel. Suite à la visite du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, au Maroc, il a été décidé de rétablir de manière immédiate les liaisons...

Maroc-Espagne : un « moment historique », selon Pedro Sánchez

En visite au Maroc, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, s’est exprimé sur la nouvelle dynamique dans la coopération avec le royaume et le rétablissement des...

Au Maroc, Pedro Sanchez a refusé de parler de Ceuta et Melilla

La question de l’intégrité territoriale de Sebta et Melilla ne figure pas dans les points de discussion entre le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et le Roi...

Sahara : Pedro Sánchez dans le viseur de l’Algérie

L’Algérie n’a toujours pas digéré la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara. Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb...

Ces articles devraient vous intéresser :

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.