Omra : les voyagistes s’accrochent à une mince lueur d’espoir

9 mars 2022 - 16h20 - Ecrit par : A.S

L’Arabie saoudite qui a assoupli les restrictions sanitaires en ces temps de Covid-19 a autorisé la Omra pour les pèlerins étrangers vaccinés. Ce qui pourrait constituer une véritable aubaine pour les voyagistes dont le secteur a été frappé de plein fouet par la pandémie est considéré par ceux-ci comme une mince lueur d’espoir.

Les agences de voyages disposent de moins d’un mois pour programmer le petit pèlerinage. « Le timing trop serré nous rend la tâche encore plus difficile, car nous devons réserver des billets pour les vingt jours qui viennent », explique à SNRT News Mustapha Aouzir, propriétaire d’une agence de voyages et membre de l’Association nationale des agences de voyages du Maroc. Un handicap majeur pour les voyagistes. « Nous nous n’attendons pas à un afflux semblable à ceux ayant précédé la pandémie, mais nous le prenons bien, car c’est une lueur d’espoir après tant de déceptions. Plusieurs rumeurs circulent sur la durée de la Omra qui ne doit pas dépasser 20 jours, mais nous n’avons rien reçu d’officiel dans ce sens », indique le propriétaire d’une agence de voyages.

À lire : Tourisme au Maroc : les voyagistes se mobilisent pour la reprise

Il a fait savoir qu’il a pu inscrire jusqu’à présent, quelque 80 clients seulement contre 600 en 2017 à la même période. Un énorme écart qui ne lui sape toutefois pas le moral."Certes le bénéfice ressort très modeste comparé aux années précédentes, mais nous l’accueillons à bras ouverts, car il était inespéré », dit-il. Autre handicap majeur : les prix des billets d’avion sont légèrement plus chers que d’habitude. Selon les explications de ce propriétaire d’une agence de voyages, les compagnies aériennes proposaient plusieurs dates de longues et de courtes durées (du 26 mars avec un retour au-delà du 15 avril et du 16 avril au 10 mai), mais avec la propagation du virus, ce n’est plus le cas. « Royal Air Maroc (RAM) par exemple, propose uniquement deux dates de courte durées. Avec la pandémie, le dépassement de la durée de validité du visa sera interdit et c’est même passible d’une lourde amende », ajoute-t-il.

À lire : Omra : un test PCR négatif exigé pour tous les pèlerins

Il sera par conséquent difficile aux agences de voyages d’avoir le nombre de clients souhaité. « Nous sommes conscients que les choses doivent prendre du temps avant de s’arranger. Nous n’aurons pas le nombre de clients souhaité, mais c’est une réalité imposée par la pandémie que nous devons accepter, se résigne Mustapha Aouzir. Les agences de voyages ne pourront être redressées qu’après deux ou trois ans de travail acharné, au minimum ».

Tags : Omra - Arabie saoudite - Tourisme

Aller plus loin

L’Arabie saoudite autorise la Omra pour les pèlerins étrangers vaccinés

Les autorités saoudiennes ont annoncé le début de la Omra pour les pèlerins étrangers vaccinés contre le Covid-19 avec un vaccin reconnu par l’Arabie Saoudite, et qui acceptent se...

Tourisme au Maroc : les voyagistes se mobilisent pour la reprise

Les voyagistes ont échangé la semaine dernière, lors d’une rencontre à Agadir, sur l’avenir du secteur qui se remet progressivement des effets pervers de la crise sanitaire. La...

Pas de vol pour la Omra, Royal Air Maroc s’explique

Bon nombre d’agences de voyages se plaignent du manque de vols à destination de l’Arabie saoudite pour effectuer l’Omra du ramadan 2022. La compagnie aérienne nationale Royal Air...

Omra : un test PCR négatif exigé pour tous les pèlerins

Tous les pèlerins arrivant en Arabie Saoudite doivent présenter un test négatif effectué dans les 48 heures suivant leur départ, quel que soit leur statut. Cette mesure est entrée...

Nous vous recommandons

Le CFCM annonce la date du début de ramadan en France

En se basant sur les données scientifiques, le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, mardi 15 mars, la date de début du mois de ramadan.

Panique dans le nord du Maroc après un tremblement de terre

La terre a tremblé vendredi 20 mai en début d’après-midi dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, où une secousse tellurique de magnitude de 5,2 degrés a été enregistrée sur l’échelle de Richter. Ce tremblement de terre a déclenché un vent de panique parmi la...

Galère et colère des passagers d’un vol RAM Paris-Fès

Alors que le vol de la compagnie aérienne Royal Air Maroc AT653 devant relier Paris-Orly à Fès le 23 février dernier devait prendre départ à 11 h 55, l’avion a finalement décollé après 10 heures de retard, déclenchant la colère des...

Maroc : alerte à la neige

Plusieurs provinces marocaines seront touchées de mercredi à jeudi 23 décembre par des chutes de neige et des averses parfois orageuses modérées, prévient la Direction générale de la météorologie (DGM).

La Citroën Ami « made in Morocco » fête son premier anniversaire

La Citroën Ami fabriquée au Maroc souffle sa première bougie. Le constructeur automobile français savoure le succès de son quadricycle électrique à bas prix.

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,55 % face à l’euro et de 2,83 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 juin 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Vahid Halilhodzic vivement critiqué

Mardi dernier, les Lions de l’Atlas ont décroché leur billet pour la Coupe du monde au Qatar. Mais pour Jérôme Rothen qui a connu le coach Vahid au Paris Saint-Germain, les méthodes du sélectionneur risquent d’être un obstacle à l’évolution du Maroc durant...

Eyal David rejoint l’ambassade d’Israël au Maroc

Eyal David, ambassadeur adjoint d’Israël à Nairobi, se rendra bientôt au Maroc, où il a été nommé numéro 2 de l’ambassade de l’État hébreu à Rabat.

Maroc : la réouverture de la frontière avec Melilla effective ce jeudi

La frontière de Melilla avec le Maroc sera rouverte jeudi. Les autorités de la ville de Nador sont déjà à pied d’œuvre pour nettoyer et aménager le poste-frontière de Beni Ensar, resté fermé depuis mars...

Projet Xlinks : le Maroc octroie un domaine de 150 000 ha

Le Maroc a prévu un domaine de 150 000 hectares dans la région de Guelmim-Oued Noun pour la réalisation du projet Xlinks, conçu dans le cadre de la réalisation de l’interconnexion électrique entre le Maroc et le...