Tourisme au Maroc : les voyagistes se mobilisent pour la reprise

27 février 2022 - 22h40 - Economie - Ecrit par : P. A

Les voyagistes ont échangé la semaine dernière, lors d’une rencontre à Agadir, sur l’avenir du secteur qui se remet progressivement des effets pervers de la crise sanitaire. La formation des acteurs, la création de grands tours opérateurs marocains, le digital, presque tous les aspects ont été passés en revue.

Organisée par le Conseil régional du tourisme Agadir Souss Massa (CRT), la rencontre a porté sur « Comment se réinventer dans un secteur en pleine mutation ? » Elle a été l’occasion pour les acteurs de souligner « le rôle capital joué par les agences de voyages dans le développement économique du tourisme et la promotion du produit de tous les territoires du Maroc », a déclaré Rachid Dahmaz, président du CRT Agadir Souss Massa, rappelant que le secteur touristique était déjà en crise, bien avant la pandémie.

À lire : Une majorité des agences de voyage a fait faillite au Maroc

Après près de deux ans de crise sanitaire qui a durement affecté le secteur, et vu la reprise d’activités difficile, il était nécessaire de faire l’état des lieux et identifier les défis à relever. Dans un marché interne principalement saisonnier, réduit aux vacances scolaires et à la saison estivale, et face à la rude concurrence externe de Booking, la part de marché des agents de voyages a enregistré une baisse drastique à laquelle il convient de remédier.

Pour les participants à la rencontre, la première solution est de valoriser le capital humain à travers des formations spécialisées et continues et d’instaurer des grilles salariales pour motiver les jeunes au sein des agences de voyage. Dans le même ordre d’idées, les participants ont recommandé l’organisation d’une journée sur le métier d’agent de voyages à l’intention des étudiants.

À lire : Maroc : les agences de voyage réclament la réouverture des frontières

Les questions liées à la restructuration des entités existantes et à la mise en place d’un processus de bonne gouvernance, ainsi qu’à la création de grands tour-opérateurs marocains, ont été également abordées à cette rencontre. Les voyagistes sont unanimes sur la nécessité de réformer le régime fiscal pour faciliter la croissance externe des tour-opérateurs marocains. Les experts ont également souligné l’intérêt d’investir davantage dans la digitalisation pour mieux positionner le secteur et développer l’activité touristique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tourisme : le Maroc veut rattraper les chiffres d’avant Covid

Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire affiche son optimisme en vue d’atteindre le niveau du secteur d’avant pandémie à...

Maroc : les agences de voyage broient du noir à cause du coronavirus

La morosité économique touche les agences de voyage marocaines à cause de la propagation du coronavirus.

Le Maroc parmi les destinations les plus vendues en mai, selon les voyagistes français

Le Maroc figure dans le Top 10 des destinations les plus vendues par les agences de voyage françaises (physiques et en ligne) en mai 2023, selon le Baromètre Orchestra.

Tourisme : le Maroc retrouve le sourire

Malmené depuis plus de deux ans par le coronavirus, le secteur du tourisme affiche des perspectives prometteuses pour cette année, grâce à l’amélioration de la situation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Tourisme au Maroc : un succès en trompe-l’œil ?

Le tourisme au Maroc se remet progressivement de la crise du Covid-19. Alors que les arrivées ont atteint 14,5 millions en 2023, les recettes touristiques affichent une baisse, suscitant des interrogations.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.