Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

20 octobre 2022 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78 milliards de dirhams.

« À fin août, le taux d’occupation cumulé était d’à peine 38 % contre 48 % en 2019. Nous ne devrions donc pas atteindre les mêmes performances que l’année pré-crise, car nous n’avons toujours pas mis en œuvre les recommandations (renforcement de l’aérien, promotion et investissement) », explique un grand professionnel du réceptif à Médias24, déplorant l’absence de décisions structurantes pour booster la croissance du secteur.

Selon le professionnel, le rythme de croissance est insuffisant pour atteindre les 13 millions d’arrivées étrangères (MRE et TES) enregistrés en 2019. « À ce rythme et contrairement à ce qu’avancent certains, il n’y a aucune chance de parvenir à ce chiffre. Si l’on atteint le cap des 10 millions de visiteurs, ce sera déjà très bien », précise l’opérateur qui a requis l’anonymat. Cette baisse du nombre de visiteurs cette année est due à la réouverture tardive des frontières et à la crainte des voyageurs d’être bloqués dans le royaume qui a fermé à plusieurs reprises son espace aérien pour limiter la propagation du Covid-19.

À lire : Maroc : les professionnels du tourisme veulent des mesures urgentes

Le professionnel souligne en outre que « les bonnes performances estivales sont à mettre au crédit du tourisme domestique qui a repris à 97 % de son trafic de 2019 » et reste optimiste quant aux recettes attendues qui pourraient atteindre 78 milliards de dirhams à la fin de l’année, soit le même niveau qu’en 2019. Selon les données de l’Office des changes, le niveau des recettes était de 52,2 MMDH à fin août, contre 52,7 MMDH à la même période de 2019, confie un autre professionnel, ajoutant que « le marché émetteur français a dépensé bien plus qu’en 2019 ».

Pour dépasser les chiffres de 2019 en 2023, les autorités de tutelle doivent prendre les mesures adéquates pour multiplier les lignes aériennes, promouvoir le visa électronique, augmenter le budget de promotion de l’ONMT et les investissements hôteliers afin de satisfaire les attentes des visiteurs, estime-t-il. Et d’ajouter : « Les hôteliers n’ont pas encore constaté une hausse sensible de l’arrivée de certaines nationalités, comme le marché émetteur indien qui n’a pas l’habitude de venir au Maroc ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme

Aller plus loin

Maroc : reprise timide du tourisme dans le nord

Le tourisme renaît cette année dans le nord du Maroc, et particulièrement à Tanger avec la réouverture en octobre des plages qui l’année dernière, sont restées désespérément...

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme...

Maroc : les professionnels du tourisme désespèrent

Parmi les professionnels du tourisme les plus touchés par la crise, figurent les voyagistes, les réceptifs, les spécialistes du mice, etc. En cessation d’activités depuis 20...

Maroc : les professionnels du tourisme veulent des mesures urgentes

Les professionnels du tourisme réunis au sein de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT), ont exprimé leur mécontentement suite aux dernières décisions du gouvernement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.

Le Maroc compte doubler ses arrivées touristiques d’ici 2030

Dans un contexte de reprise du secteur touristique, le Maroc a revu ses ambitions à la hausse, ambitionnant de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.