Maroc : reprise timide du tourisme dans le nord

16 août 2021 - 18h20 - Economie - Ecrit par : A.P

Le tourisme renaît cette année dans le nord du Maroc, et particulièrement à Tanger avec la réouverture en octobre des plages qui l’année dernière, sont restées désespérément vides pendant la saison estivale en raison des restrictions sanitaires.

C’est avec enthousiasme que les touristes redécouvrent les plages de Tanger qui présentent désormais un aspect plus écologique. Les autorités ont profité de la période de fermeture pour raison sanitaire pour y réaliser quelques aménagements. Ainsi, le sable est devenu plus propre, les eaux plus limpides et de nouveaux équipements avec douches ont été installés, fait savoir L’Economiste. Des travaux d’embellissement de la corniche ont été aussi effectués, principalement au niveau de la Marina où les travaux en cours ont été achevés et même étendus jusqu’à Ghandouri.

À lire : Tourisme : le nord du Maroc souffre

Depuis le début de la saison estivale, la tendance est restée la même qu’en 2020 à Tétouan. Les plages de M’diq, Fnideq et Martil, qui n’avaient pas subi de restrictions sanitaires, connaissent la même grande affluence enregistrée l’année dernière. Il en est de même des plages à cailloux de Oued Laou ou même Stehat, également très fréquentées depuis le début de la saison.

À lire : Le Maroc compte sur les locaux pour relancer son tourisme

Avec l’allègement des restrictions de déplacement, de nombreux touristes en provenance du centre, notamment de Casablanca et Rabat, ont préféré les plages du nord pour passer leurs vacances d’été. L’arrivée des MRE a aussi permis à la région et surtout à Tanger, de booster son tourisme. Mais la reprise d’activités est timide au niveau des établissements hôteliers qui ne semblent pas tirer profit de cet afflux de visiteurs qui selon un promoteur, préfèrent les appartements aux hôtels.

À lire : Maroc : comment relancer le secteur du tourisme ?

En réalité, la location d’appartements meublés se révèle une activité rentable cet été, notamment dans les villes de Martil et de M’diq. Toutefois, les prix de nuitée ont grimpé de plus de 50 %, atteignant 500 à 1000 DH pour des chambres simples. Certains habitants de M’diq n’hésitent pas à louer leurs appartements durant la saison estivale et partent s’installer à Tétouan en attendant la fin de la période. Une pratique qui impacte négativement sur l’économie locale, les communes concernées étant ainsi privées des importantes rentrées d’argent dont elles besoin pour leur développement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Tanger - Tétouan

Aller plus loin

« Mohammed VI a modernisé le Nord du Maroc pour étouffer Sebta et Melilla »

Le roi Mohammed VI a passé ses 23 années de règne à moderniser la côte méditerranéenne dans l’objectif est de parvenir à la co-souveraineté de Sebta et Melilla, selon un journal...

De nouveaux vols entre les villes du nord du Maroc

Dans le cadre du renforcement de la connectivité aérienne interne, le conseil régional du Nord a obtenu des compagnies aériennes, la reprise imminente de plusieurs lignes, pour...

Marrakech veut accueillir normalement les touristes

Les opérateurs touristiques exerçant à Marrakech appellent les autorités à lever les restrictions afin de leur permettre de se refaire une bonne santé financière pendant la...

Les touristes envahissent le nord du Maroc

Le Nord du Maroc reste une destination de choix pour les touristes nationaux en cette saison estivale. Une bonne nouvelle pour les hôteliers, cafetiers et restaurateurs de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Tourisme au Maroc : très bons chiffres depuis le début de l’année

Le tourisme au Maroc affiche des chiffres exceptionnels depuis le début de l’année, d’après les données qui viennent d’être publiées par du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...