Maroc : comment relancer le secteur du tourisme ?

8 août 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le nouveau président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Hamid Bentahar, a affiché sa feuille de route pour relancer le secteur touristique marocain. Selon lui, tous les acteurs doivent s’accorder sur une nouvelle stratégie de relance avec.

Dans une interview accordée au quotidien « L’Économiste », M. Bentahar estime que la pandémie du Covid-19 et ses conséquences sont une opportunité pour montrer la solidité du secteur touristique au Maroc, car les bases demeurent solides malgré la crise.

Le responsable ambitionne de créer un élan, rassembler et mobiliser l’ensemble des communautés des acteurs de l’industrie du tourisme pour une relance durable et audacieuse.

Selon lui, toutes les études faites tant au niveau national qu’international prouvent que les déplacements demeurent une nécessité. Il faut donc une nouvelle stratégie de relance forte qui sera dotée de moyens suffisants, une volonté des pouvoirs publics et une mobilisation de tous les acteurs, souligne le journal.

Côté compétitivité, l’accent est mis essentiellement sur le renouvellement des mesures de soutien du contrat-programme, l’accélération de la digitalisation pour conquérir de nouveaux marchés, la stimulation de la demande locale et internationale, l’augmentation du nombre des nuitées résidentes et l’accroissement des recettes de voyage.

« Il est donc indispensable, aujourd’hui, que nous obtenions le prolongement des mesures de soutien à l’emploi et aux entreprises touristiques jusqu’à fin décembre 2021 », a-t-il insisté.

Dans ce cadre, le nouveau président indique qu’à court terme, trois mesures sont prévues pour accompagner les entreprises et des emplois, souligne le journal.

D’abord, il s’agit des mesures sociales comme le maintien du dispositif CNSS du contrat-programme et son extension au 31 décembre 2021, et la révision des échéanciers pour les paiements des charges sociales reportées et dues sur 2020 et 2021, à partir de 2022 avec étalement sur 24 mois.

A lire : Tourisme : le Maroc vise le Top 10 mondial

Pour les mesures bancaires, il a cité un profilage de l’échéancier bancaire long terme avec le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) et le renforcement de l’intervention de la Caisse centrale de garantie (CCG), le report des crédits leasing pour les entreprises du secteur de transport ainsi qu’un report des remboursements crédits contractés par les employés du secteur.

Quant à la 3ᵉ mesure, elle concerne la fiscalité. « Nous demandons un moratoire fiscal au titre de 2020 et 2021, pour les taxes locales, notamment la taxe professionnelle, au 1ᵉʳ janvier 2022, avec étalement sur 24 mois sans frais ni pénalités », a-t-il suggéré.

Pour ce qui est de la durabilité, la formation du capital humain, l’impact sociétal et environnemental et l’innovation et la créativité constituent trois sujets importants, conclut Bentahar.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Ministère du Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Relance touristique : le Maroc vise 2022

Redonner vie à l’activité touristique en berne depuis deux ans au Maroc. C’est l’objectif que se sont fixé les professionnels du tourisme qui affûtent leurs armes dans le cadre...

Tourisme : le Maroc vise le Top 10 mondial

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui a présidé mercredi, le conseil d’administration de l’Office national marocain du tourisme (ONMT). À cette séance à laquelle a...

Maroc : reprise timide du tourisme dans le nord

Le tourisme renaît cette année dans le nord du Maroc, et particulièrement à Tanger avec la réouverture en octobre des plages qui l’année dernière, sont restées désespérément...

Tourisme : le Maroc voit grand pour le second semestre

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a réuni mercredi à Casablanca ses délégués à l’étranger pour faire le point des activités menées dans le cadre de la relance des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.