Les professionnels du tourisme demandent un moratoire fiscal

28 août 2021 - 10h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Éprouvés par la crise du Covid, les opérateurs touristiques marocains appellent l’État au secours. Ils demandent un moratoire fiscal sur les taxes locales, sous peine de devoir mettre la clé sous la porte.

Ces opérateurs dont le secteur continue de souffrir de la dégradation de la situation sanitaire, demandent à l’État de poursuivre son aide, eux qui, déjà, fait part Les Inspirations Eco, « bénéficient d’une fiscalité avantageuse, comme un taux de TVA réduit et une réduction d’impôt sur les sociétés pour la part de leur chiffre d’affaires en devise ».

Mais, cela ne suffit pas quand on sait que les professionnels ploient sous toute une liste de taxes locales, à savoir la taxe de séjour à ajouter à la facture de vente, à la charge du client ; la taxe de promotion touristique facturée par personne et par nuitée ; la taxe de débit de boissons qui s’applique sur les exploitants des cafés, de bars de salons de thé et en général, par tout débitant de boissons à consommer sur place.

Tout en saluant les aides de l’État, que ces professionnels trouvent « insuffisantes face aux énormes défis auxquels le secteur du tourisme fait face », ceux-ci redoutent des faillites en masse. Avec la pandémie, le pays est privé de plusieurs milliers d’arrivées, soit une perte de 138 MMDH entre 2020 et 2022, indique la même source. Aussi, ils demandent à ce que les compagnies d’assurance « proposent une offre solidaire » et « le prolongement des mesures de soutien à l’emploi et aux entreprises touristiques jusqu’à fin décembre 2021 ».

Sujets associés : Tourisme - Emploi - Impôts - Crise économique - TVA - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : l’appel des professionnels italiens du tourisme au gouvernement italien

Une cinquantaine d’opérateurs touristiques italiens au Maroc demandent au gouvernement italien d’autoriser la reprise des vols touristiques vers le royaume, en considération de...

Maroc : comment relancer le secteur du tourisme ?

Le nouveau président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Hamid Bentahar, a affiché sa feuille de route pour relancer le secteur touristique marocain. Selon lui,...

Le Maroc va investir plus de 600 MDH dans le tourisme en 2022

En 2022, le Maroc va injecter quelque 616 millions de dirhams (hors dépenses du personnel) dans le secteur du tourisme, durement affecté par la pandémie avec des revenus en...

Relance touristique : le Maroc vise 2022

Redonner vie à l’activité touristique en berne depuis deux ans au Maroc. C’est l’objectif que se sont fixé les professionnels du tourisme qui affûtent leurs armes dans le cadre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Maroc : L’envers du décor du statut d’auto-entrepreneur

Quelques années après son adoption, la loi n° 114-13 du 19 février 2015 relative au statut de l’autoentrepreneur a montré ses limites. Seuls les chefs d’entreprise du royaume en tirent grand profit.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.