Tourisme marocain : de nouvelles propositions pour sortir de la crise

17 décembre 2021 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Conseil national du tourisme (CNT) a formulé des propositions d’ordre fiscal, financier et de gouvernance à même de sauver le secteur déjà durement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Un nouveau pacte public-privé composé de 10 propositions et s’inscrivant dans la continuité du contrat programme. C’est ce que propose le Conseil national du tourisme (CNT) pour assurer la sauvegarde des entreprises et éviter la destruction massive des emplois, fait savoir Les Inspirations ÉCO.

À lire : Maroc : les opérateurs du tourisme entre incompréhension, colère et désespoir

Le CNT propose notamment d’instaurer, avec les pouvoirs publics, un principe citoyen pour l’application des mesures de soutien qui permet d’assujettir le démarrage des remboursements à l’ouverture du ciel et à la levée de l’état d’urgence, pour que les opérateurs satisfassent leurs engagements sociaux, fiscaux et financiers dès que les conditions sanitaires et sécuritaires s’y prêteront. Aussi, suggère-t-il le prolongement du dispositif de versement de l’indemnité forfaitaire par la CNSS, la révision des échéanciers pour les paiements des charges sociales reportées et dues sur 2020 et 2021, pour un début de remboursement dès la levée des restrictions de voyage.

À lire : Maroc : comment sortir le secteur hôtelier de la crise ?

Autres propositions : un moratoire fiscal au titre des années 2020 et 2021, pour les taxes locales, notamment la taxe professionnelle, pour un démarrage des remboursements 6 mois après la levée des restrictions de voyage avec étalement sur 48 mois, sans frais ni pénalités ; le reprofilage des crédits Daman Oxygène et de la dette bancaire inscrite à long terme avec le GPBM avec report des échéanciers des crédits leasing, crédits à la consommation pour les entreprises du secteur ainsi que leurs salariés ; un début de remboursement 12 mois après la levée des restrictions de voyage, sans frais ni pénalités et l’accélération de la mise en place du Fonds du tourisme adossé au Fonds Mohammed VI pour l’injection de fonds propres ou de quasi-fonds propres dans le bilan d’entreprises du secteur.

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Conseil national du tourisme

Aller plus loin

Tourisme : les professionnels marocains alertent sur leur situation catastrophique

Le secteur touristique s’est effondré en raison des effets de la persistance de la crise sanitaire. Mais certains professionnels ont également remis en cause la gestion faite...

Maroc : la prolongation de la suspension des vols ruine les espoirs des opérateurs du tourisme

Alors qu’ils espéraient la levée de la décision relative à la suspension des vols réguliers au départ et à destination du Maroc pour réaliser de bons chiffres d’affaires en ce...

Maroc : les opérateurs du tourisme entre incompréhension, colère et désespoir

Au Maroc, le secteur du tourisme est toujours plombé par le manque de visibilité. Les professionnels ont du mal à comprendre les décisions du gouvernement (de fermer les...

Maroc : un plan d’urgence pour soutenir le secteur du tourisme

Le ministère du Tourisme a annoncé un plan d’urgence d’un coût global de deux milliards de dirhams pour donner du souffle au secteur. Ce financement permettra le report des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.