Oued Zem : un coiffeur jugé pour chantage et extorsion

10 mai 2022 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le tribunal de première instance d’Oued Zem va se prononcer cette semaine sur une affaire de sextape et d’extorsion. Les victimes sont des Marocains et des ressortissants des pays du Golfe.

La décision du tribunal devrait être connue mercredi dernier, mais pour des raisons non détaillées, elle a été reportée. Le prévenu dans cette affaire est un coiffeur de profession qui s’est approprié de biens immobiliers et des voitures de luxe extorquées à ses victimes, rapporte le quotidien Assabah, qui souligne que le mis en cause poursuivi en état d’arrestation, a failli causer la mort d’une de ses victimes qu’il faisait chanter avec une vidéo compromettante.

À lire : Laâyoune : les auteurs de la diffusion des sextapes du « raqi » mauritanien devant la justice

Il s’agit d’un ouvrier journalier filmé dans des situations compromettantes et à qui, il a réussi à extorquer 5 000 dirhams avec la promesse de ne pas diffuser la vidéo. Mais une fois l’argent empoché, il a partagé la vidéo aux proches et parents de l’ouvrier, ce qui a causé la séparation avec sa femme et le mépris de ses proches. N’eut été l’intervention et les conseils d’un de ses amis, l’homme aurait pu se suicider.

À lire : Maroc : des vidéos pornographiques de femmes mariées créent la panique à Salé

Le coiffeur escroc commettait son forfait jusqu’au jour où une de ses victimes, fatiguée d’être escroquée, a déposé une plainte auprès du procureur du roi près le tribunal de première instance d’Oued Zem. Les investigations de la police ont permis de localiser le site de l’arnaqueur et de procéder à son arrestation. Son père est également poursuivi en état de liberté pour complicité puisque le prévenu a acquis des biens au nom de son père pour ne pas éveiller les soupçons.

À lire : Nouveau rebondissement dans l’affaire de la sextape (Moulat el khimar)

L’enquête a révélé de nombreux faits troublants montrant que ce coiffeur agissait sans se soucier des dégâts émotionnels qu’il laisse derrière lui. Son mode opératoire consiste à utiliser la photo et la voix d’une femme pour faire tomber ses victimes. Les perquisitions effectuées à son domicile ont permis de saisir le matériel dont il se servait pour les piéger.

À lire : Une sextape fait scandale à Tétouan

Au cours de son interrogatoire, il a déclaré que ses victimes étaient essentiellement ceux qui visitaient les sites pornographiques. Il s’agit des ressortissants du Golfe et des Marocains dont un parlementaire de la chambre des représentants et un grand commerçant.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Procès - Oued Zem - Sextorsion - Chantage - Arrestation

Aller plus loin

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la sextape (Moulat el khimar)

De nombreuses révélations ont été faites dans l’affaire de la jeune femme au voile intégral (« Moulat el khimar). Interpellée en fin de semaine dernière, son partenaire est...

Safi : une femme mariée et ses amants arrêtés pour tentative de chantage à la « sextape »

Les gendarmes de Bouguedra, dans la province de Safi, ont arrêté une femme mariée et ses deux amants, après une tentative de chantage à la “sextape” visant son mari, un homme aisé.

Laâyoune : les auteurs de la diffusion des sextapes du « raqi » mauritanien devant la justice

Après leur arrestation, les deux auteurs présumés des sextapes montrant des femmes, mariées ou non en pleine intimité avec un «  raqi  » mauritanien à son domicile ont comparu...

Une sextape fait scandale à Tétouan

Trois suspects, dont une femme, impliqués dans la diffusion sur les réseaux sociaux d’une sextape ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté...

Ces articles devraient vous intéresser :