Une sextape fait scandale à Tétouan

26 mars 2021 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Trois suspects, dont une femme, impliqués dans la diffusion sur les réseaux sociaux d’une sextape ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de Tétouan. La vidéo incriminée montre une femme mariée en pleins ébats avec son amant.

Les trois personnes arrêtées ne sont rien d’autre que l’amant et la maîtresse, acteurs principaux de la vidéo, et l’ami de l’amant, certainement celui qui a diffusé la vidéo. La femme entretenait des relations intimes avec le cousin de son époux, profitant souvent de l’absence de ce dernier, un imam qui travaille loin de son domicile situé au Caïdat Beni Hsayen relevant de la commune rurale Al Hamra, dans la province de Tétouan, rapporte Aujourd’hui Le Maroc.

Lors de l’interrogatoire, l’amant a déclaré avoir enregistré l’un des moments qu’ils partageaient ensemble sur le même lit pour son plaisir, mais ne pouvait jamais imaginer que la vidéo pourrait se retrouver un jour sur les réseaux sociaux. Il accuse ouvertement son ami arrêté le même jour d’être à la base de cet incident. Il aurait profité de son absence pour publier la vidéo sur une page Facebook nouvellement créée.

Sujets associés : Tétouan - Femme marocaine - Facebook - Arrestation

Aller plus loin

Oujda : interpellation d’un multirécidiviste pour prise, diffusion de photos pornographiques de mineurs

Un individu de 33 ans avec de nombreux antécédents judiciaires dans le trafic de drogue et les abus sexuels a été interpellé, vendredi à Oujda. Il serait impliqué dans une...

Une affaire de sextape incriminant des collégiens secoue la ville de Ouazzane

Trois personnes ont été arrêtées, samedi dernier, par la gendarmerie royale de Ouazzane pour leur implication dans la diffusion de photos et de vidéos intimes mettant en scène...

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la sextape (Moulat el khimar)

De nombreuses révélations ont été faites dans l’affaire de la jeune femme au voile intégral (« Moulat el khimar). Interpellée en fin de semaine dernière, son partenaire est...

Oued Zem : un coiffeur jugé pour chantage et extorsion

Le tribunal de première instance d’Oued Zem va se prononcer cette semaine sur une affaire de sextape et d’extorsion. Les victimes sont des Marocains et des ressortissants des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?