Laâyoune : les auteurs de la diffusion des sextapes du « raqi » mauritanien devant la justice

15 avril 2021 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après leur arrestation, les deux auteurs présumés des sextapes montrant des femmes, mariées ou non en pleine intimité avec un «  raqi  » mauritanien à son domicile ont comparu devant le tribunal de première instance de Laâyoune, mercredi.

L’arrestation des deux auteurs présumés de la diffusion a eu lieu la semaine dernière. Ils sont poursuivis en état d’arrestation pour «  diffusion de vidéos à caractère pornographique  », «  vol qualifié  », «  violations répétées du domicile d’autrui  », « diffusion de photos privées de personnes sans leur consentement  ». Mercredi, ils ont comparu devant le tribunal de première instance de Laâyoune, rapporte Al Akhbar. Aucune information n’a été, pour l’instant, communiquée sur le procès.

Dans les vidéos, on voit un «  raqi  » mauritanien qui violait ses clientes lors des «  consultations  » et filmait les scènes avec les caméras de ses téléphones portables. On voit également les visages et les corps des victimes. Les deux jeunes de Laâyoune arrêtés avaient dérobé les appareils du présumé violeur avant de les diffuser à grande échelle. Une enquête a été alors ouverte pour élucider cette affaire et interpeller le prédateur sexuel, toujours en cavale.

Sujets associés : Droits et Justice - Mauritanie - Laayoune - Vidéos

Aller plus loin

Oued Zem : un coiffeur jugé pour chantage et extorsion

Le tribunal de première instance d’Oued Zem va se prononcer cette semaine sur une affaire de sextape et d’extorsion. Les victimes sont des Marocains et des ressortissants des...

Un « raqi » escroc arrêté à Salé

Les services de police d’Oujda ont interpellé un célèbre «  raqi  » qui est désormais incarcéré à la prison d’Al Arjate à Salé. Il est accusé d’escroquerie, de sorcellerie, de...

Safi : une femme mariée et ses amants arrêtés pour tentative de chantage à la « sextape »

Les gendarmes de Bouguedra, dans la province de Safi, ont arrêté une femme mariée et ses deux amants, après une tentative de chantage à la “sextape” visant son mari, un homme aisé.

Un « raqi » escroc et tortionnaire arrêté à Skhirat

La gendarmerie de Skhirat a arrêté un “raqi” et ses deux complices suite à une plainte pour tortures et d’escroquerie déposée contre eux par une femme et sa fille.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.