Rabat : une caméra cachée envoie deux personnes en prison

16 avril 2022 - 07h20 - Ecrit par : A.S

Le quartier de l’océan à Rabat est au cœur d’une affaire de sextape, d’exploitation et de mendicité. La victime est une femme âgée de 85 ans, exploitée par sa femme de ménage et l’amant de cette dernière.

Selon le quotidien Assabah, les deux amants ont profité de l’âge avancé de la victime et du fait qu’elle vit seule pour l’exploiter à des fins ignobles. Sa fille ayant immigré en Europe, avait embauché la femme de ménage pour s’occuper de sa mère qui souffre de maladies chroniques. Mais au cours de l’une de ses visites au Maroc, elle a constaté que sa mère manquait de tout, malgré tout l’argent qu’elle envoyait pour subvenir à tous ses besoins et qui servait également à payer le salaire de la femme de ménage. Pire encore, elle a constaté la disparition de nombreux objets de valeur.

À lire : L’exploitation sexuelle, forme la plus courante de la traite des êtres humains au Maroc

C’est ainsi qu’elle entreprend d’installer des caméras avant de retourner en Europe, sans mettre sa mère, encore moins la femme de ménage dans la confidence. Revenue au Maroc avant le début du mois de ramadan, elle a visionné les enregistrements des caméras et découvre l’insoutenable. Des images montrant la femme de ménage en plein acte sexuel avec un inconnu. Consternée, elle porte plainte contre cette dernière auprès du parquet général afin d’ouvrir une enquête judiciaire.

À lire : Safi : une femme mariée et ses amants arrêtés pour tentative de chantage à la « sextape »

Les investigations de la police ont également prouvé que les deux amants emmenaient la vieille dame dans une chaise roulante au cimetière des chouhadas à Rabat, la forçant à demander l’aumône.

À lire : Marrakech : une institutrice envoie sa femme de ménage la remplacer à l’école

La femme de ménage a été arrêtée et déférée devant le juge d’instruction qui l’a poursuivie pour traite d’être humain. Elle a été placée en détention préventive dans la prison El Arja de Salé tandis que son amant est activement recherché par la police.

Tags : Arrestation - Prison - Sexualité - Mendicité

Aller plus loin

Safi : une femme mariée et ses amants arrêtés pour tentative de chantage à la « sextape »

Les gendarmes de Bouguedra, dans la province de Safi, ont arrêté une femme mariée et ses deux amants, après une tentative de chantage à la “sextape” visant son mari, un homme...

Laâyoune : les auteurs de la diffusion des sextapes du « raqi » mauritanien devant la justice

Après leur arrestation, les deux auteurs présumés des sextapes montrant des femmes, mariées ou non en pleine intimité avec un «  raqi  » mauritanien à son domicile ont comparu devant...

L’exploitation sexuelle, forme la plus courante de la traite des êtres humains au Maroc

La Commission nationale de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains a présenté mardi à Rabat, son premier rapport lors d’une réunion marquée par la participation de...

Un homme se suicide après avoir reçu une sextape du moqadem avec sa femme

La ville de Casablanca est encore sous le choc du suicide d’un homme, qui n’a pas pu supporter voir son ex-femme en pleins ébats avec son ami, un moqadem. La victime venait de...

Nous vous recommandons

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,27 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,07 % vis-à-vis du dollar, au cours de la semaine du 29 novembre au 3 décembre. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par BMCE Capital Global Research...

Les confidences de Jamel Debbouze sur la 10ᵉ édition du Marrakech du rire

Marrakech du rire fête ses dix ans cette année. Une occasion pour Jamel Debbouze de revenir sur les véritables objectifs de ce festival international qui a su se faire une place dans le cœur du public au fil des...

Espagne : des policiers poursuivis pour trafic de haschich marocain

Trois agents de la Garde civile ont été arrêtés et poursuivis pour corruption et complicité avec un réseau de trafic de haschich du Maroc vers l’Espagne. Les mis en cause ont perçu 7 500 euros chacun pour ne pas intercepter un bateau transportant 750 kilos de...

Maroc : un homme arrêté avec la collaboration des Américains

Un agent de sécurité privé, âgé de 44 ans, a été arrêté par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca. Il serait impliqué dans une affaire liée à l’attentat à la pudeur et à l’exploitation sexuelle de...

Voici le classement du passeport marocain en 2021

Le passeport marocain s’est positionné à la 85ᵉ place sur 116 pays, selon le dernier classement établi par Henley Passport Index, un outil de référence standard lors de l’évaluation du classement du document de...

MRE : voici les modalités de remboursement de l’indemnité de transport maritime

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui rentrent au Maroc par voie maritime dans le cadre de l’Opération Marhaba sont désormais fixés sur les conditions et modalités de versement des montants correspondant au remboursement partiel des billets des...

Et si on construisait un barrage entre le Maroc et l’Espagne ?

Alexandre Meinesz, biologiste marin au CRNS à Nice propose la construction d’un barrage à Gibraltar — entre la pointe de l’Espagne et le Maroc — pour contrer efficacement la montée des eaux. Une solution innovante qu’il estime moins coûteuse que le...

Nouvelles restrictions : des conséquences économiques désastreuses en vue

Flambée du chômage, nouvelle vague de faillites en vue… les nouvelles mesures restrictives prises par le Maroc pour faire face à la recrudescence des cas de coronavirus vont avoir des conséquences économiques...

L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat, le match opposant l’Algérie au Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 aura bel et lieu le 7 septembre au Grand...

La France refuse le visa à des médecins marocains

Des médecins marocains se sont vus refuser un visa d’entrée en France, alors qu’ils devaient participer à une activité scientifique tenue du 7 au 9 mai à Paris.