Ouezzane : un ancien directeur d’une agence bancaire en prison pour détournement

17 novembre 2022 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Un ancien directeur d’une agence bancaire à Ouezzane, accusé de détournement de fonds, a été placé en détention sur ordre du juge d’instruction de la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la cour d’appel de Rabat.

Le mis en cause et un employé de l’agence bancaire ont été déférés mardi devant la chambre criminelle. Ils sont poursuivis pour les chefs d’inculpation de falsification de documents bancaires, de détournement de deniers publics et de complicité, rapporte le quotidien Al Akhbar, précisant que le juge d’instruction a ordonné le placement en détention provisoire de l’ancien directeur de l’agence bancaire et a poursuivi l’employé en état de liberté provisoire pour complicité.

A lire : Le Maroc fait la chasse au détournement de l’argent public

L’accusé principal avait été relevé de ses fonctions par la direction centrale de la banque après son implication dans une affaire d’émission de chèques sans provision et sa condamnation à une peine de prison ferme pour ce délit. Dans cette nouvelle affaire, l’ancien directeur et l’employé ont falsifié des documents bancaires, ce qui leur a permis de détourner des dizaines de milliers de dirhams des comptes des clients.

A lire : Maroc : scandale de détournement à Barid al maghrib

Selon les enquêtes préliminaires, le prévenu se rendait à l’agence bancaire dans la nuit pour pirater le système informatique et vider les comptes de ses clients. L’enquête suit son cours et permettra de déterminer le montant détourné ainsi que le nombre et l’identité des clients victimes.

Sujets associés : Droits et Justice - Banques - Arrestation

Aller plus loin

Tétouan : des responsables d’une banque volent 10 millions de dirhams

Quatre responsables d’une agence bancaire à Tétouan, impliqués dans une affaire de détournement de plus de dix millions de dirhams, sont poursuivis en état de détention par la...

Tétouan : un chef d’agence de banque en prison pour détournement

À Tétouan, un chef d’agence de banque accusé de détournement a été placé en détention sur ordre du juge d’instruction et sur recommandation du parquet général.

Le chantage amoureux qui coûte cher

Poursuivis pour détournement de fonds et falsification de documents numériques, un commissaire de police et la directrice d’une agence bancaire ont été condamnés à 8 et 3 ans de...

Le Maroc fait la chasse au détournement de l’argent public

Le gouvernement marocain fait de la restitution de l’argent détourné, ainsi que la lutte contre les crimes financiers et la corruption ses priorités et entend mener plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Séisme au Maroc : les banques versent 850 millions de dh, Akwa Group 600 millions

Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) vient de faire un geste conséquent pour venir en aide aux victimes du récent séisme qui a frappé le pays. C’est également le cas pour Akwa Group.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : les virements bancaires instantanés effectifs en 2023

Les derniers tests sont en cours pour permettre une réception instantanée des virements bancaires pour les particuliers et les entreprises au Maroc. Le déploiement général de ce système est prévu début 2023.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : hausse du nombre de cartes bancaires en 2021

Au 31 décembre 2021, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint 17,9 millions de cartes, en hausse de 4,1 % par rapport à un an auparavant. Plus de la moitié des cartes est utilisée pour des opérations de retrait en cash.