Recherche

Ouverture partielle des frontières : Nasser Bourita dit tout

© Copyright : DR

10 juillet 2020 - 13h30 - Maroc

Le conseil de gouvernement a annoncé, jeudi 9 juillet, l’ouverture des frontières, fermées depuis plus de 3 mois en raison de la pandémie du coronavirus. Cette décision, prêtant à confusion a suscité la réaction du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita qui apporte quelques éclaircissements.

Le Maroc n’a pas encore ouvert ses frontières au public. Pour le ministre des Affaires étrangères, il ne s’agit pas d’une ouverture totale des frontières aériennes, maritimes et terrestres. Cette opération exceptionnelle vise à permettre l’accès au territoire national, à partir du 15 juillet, aux Marocains quelle que soit leur situation (touristes bloqués à l’étranger, étudiants, MRE…) et aux étrangers résidents au Maroc et se trouvant à l’étranger pour quelque raison que ce soit, ainsi que leurs familles.

Pour bénéficier de ces conditions, il faut disposer de la nationalité marocaine ou d’une carte de séjour pour les étrangers, présenter un test PCR négatif de moins de 48 h et un test sérologique, subir un examen clinique à l’arrivée en cas de symptômes.

Pour le ministre, les binationaux (Marocains résidents au Maroc et détenteurs de titres de voyage étrangers) ne sont pas encore impliqués dans ce programme.

Les nouveaux étudiants admis dans les écoles étrangères, les hommes d’affaires, les étrangers résidents au Maroc et les citoyens obligés de se rendre à l’étranger pour des raisons de santé devront, en ce qui les concerne obtenir des autorisations spéciales auprès des services compétents pour pouvoir quitter le territoire. Quant aux vols, le ministre soutient qu’ils seront assurés par RAM et Air Arabia.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact